Une start-up financée par des start-ups qui veut parler de start-ups

Une trentaine de start-ups soutiennent le projet de Julie Foulon et Thierry Huart-Eeckhoudt. ©startupvie

Soutenu par trente start-ups, le projet "StartupVie" mettra en lumière sur les réseaux sociaux l’actualité du monde des start-ups.

On n’est jamais mieux servi que par soi-même. C’est sans doute cette réflexion qui a mené à la création du nouveau projet "StartupVie". Initié par une trentaine de jeunes pousses, ce dernier a pour but de mettre en avant les start-ups du pays. Comment? "En lançant un nouveau média uniquement consacré à leur univers", explique fièrement Julie Foulon et Thierry Huart-Eeckhoudt, les deux fondateurs de "StartupVie". Au programme, il sera notamment question de levées de fonds et de projets innovants. Le tout prendra la forme de capsules vidéos, plus ou moins longues, et diffusées uniquement sur les réseaux sociaux.

"Nous travaillerons sans filtre et nous parlerons de tout."
Les fondateurs de StartupVie

Un bel outil à priori pour faire la promotion de ce qui se fait de mieux dans le petit monde des start-ups belges. D’autant plus que les deux fondateurs se sont entourés d’entreprises bien connues dans le milieu comme Sortlist, La Niche on encore Cowboy. "StartupVie" souhaite atteindre les deux millions de vues en une année. Les vidéos consultées sur le web ne rapportant rien ou presque, le projet veut s’appuyer sur des partenariats avec des grandes entreprises qui souhaiteraient se voir associées à un tel projet "un peu comme le fait Monsieur Bogaerts avec son école 19 de codage", glissent les deux fondateurs. En attendant les partenariats, StartupVie se lancera grâce à une première levée de 400.000 euros. De quoi amorcer le projet dont le lancement officiel est prévu au début de l’année prochaine. Reste à savoir comment garder son objectivité quand on est une start-up qui parle de startups et financée par des start-ups. "Nous travaillerons sans filtre et nous parlerons de tout. Nous nous tiendrons à notre ligne éditoriale comme un média traditionnel qui ne change pas son contenu en fonction d’un annonceur", assurent les deux fondateurs.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés