AproPlan lève 5 millions

©Aproplan

La scale-up belge AproPlan a convaincu ses investisseurs de la première heure de remettre le couvert à hauteur de 5 millions d’euros. Les fonds levés seront notamment alloués au développement des capacités marketing et vente.

Fondée en 2012, la scale-up belge AproPlan passe à la vitesse supérieure après son partenariat récent avec l’ADEB-VBA, une association qui regroupe les 60 plus grands entrepreneurs de la construction en Belgique. Elle vient de clôturer avec succès sa deuxième levée de fonds pour un montant de 5 millions d’euros auprès de Fortino Capital et les investisseurs existants, dont Inventures, Matexi et les cofondateurs de Showpad, Pieterjan Bouten, Louis Jonckheere et Peter Minne.

Les fonds levés vont principalement servir au développement des capacités marketing et vente d’AproPlan ainsi qu’à l’amélioration du logiciel de gestion de construction. "Il s’agit ici d’ajouter de nouvelles fonctionnalités pour améliorer l’expérience sur site des utilisateurs", explique Thomas Goubau, CEO d’AproPlan. Ces utilisateurs, qui sont-ils? Des architectes, des entrepreneurs de la construction, des sous-traitants…

Toutes les parties à un projet de construction peuvent, via l’application AproPlan disponible sur iOs ou Android, communiquer plus facilement, avoir accès à toute une série de documents et de reporting durant toute la vie du projet. "AproPlan peut, par exemple, aider les entrepreneurs à numériser leurs rapports Santé et sécurité, et les ingénieurs à suivre le plan de qualité pour se conformer aux exigences ISO 9001", explique la société.

AproPlan, qui fonctionne sur le modèle économique freemium, ne revendique pas seulement le fait de réduire la charge administrative et d’augmenter la productivité sur site, le logiciel permettrait également de réduire les coûts et le nombre de litiges entre parties en offrant une seule et même version de la vérité pour tout site de construction.

Parmi les leaders du secteur, elle compte déjà comme clients BAM, Besix et CFE. Et plus récemment, AproPlan a conclu un partenariat avec l’ADEB-VBA qui lui a ouvert la porte à de nouveaux clients. La société ne cache pas non plus ses ambitions de croissance. "Nous envisageons de développer notre solution en Europe, en commençant par les pays limitrophes", concède ainsi son CEO.

Un secteur en quête de numérisation

En matière de construction, on sait généralement quand les travaux commencent mais jamais quand ils finissent. "Les projets de construction qui utilisent les méthodes traditionnelles pour communiquer et enregistrer les progrès se terminent en moyenne 20% plus tard que prévu et peuvent parfois dépasser le budget de 80%" commente Thomas Goubau.

Connu pour ses lenteurs, le secteur manque cruellement de solutions technologiques alors qu’au niveau mondial, l’industrie est en plein boom, PwC prédisant une croissance de 85% d’ici 2030.

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content