Une centaine d'entrepreneurs belges en route pour s'imprégner de Berlin

©EPA

Durant deux jours, une centaine d’entrepreneurs, start-ups et scale-ups belges vont découvrir le centre de gravité de l’écosystème digital allemand. Objectif : s’inspirer, créer des ponts, et faire rayonner Bruxelles. Et puis la Belgique?

En juin dernier, ils étaient une centaine d’entrepreneurs à découvrir l’écosystème parisien lors d’une journée à l’invitation de Co.Station, du BECI et de Brussels Creative. "C’était un pari", explique Miguel Vankersbielck, coordinateur startup chez BECI. "Il était impossible de réunir autant de monde individuellement".

Vu le succès de la première édition, les trois associés remettent le couvert. Cette fois, la communauté des petits et grands entrepreneurs belges s’envolera pour l’Allemagne, un marché difficile à pénétrer mais impossible à ignorer. Au menu: scaling-up, intelligence artificielle et économie circulaire.

Un nouveau partenaire

Le budget global de la mission berlinoise de deux jours tourne autour des 100.000 euros. Pour les start-ups, cela représente un investissement de 600 euros. Une somme relativement modeste, notamment grâce au soutien financier de plusieurs cabinets politiques, de BNP Paribas Fortis mais aussi grâce aux efforts consentis par un nouveau partenaire, Brussels Airlines. "Nous avons un accord sur trois ans", explique Patrick Artiel, Head of Corporate Sales chez Lufthansa. "L’objectif est d’organiser trois voyages par an", renchérit Wouter Remaut, CEO de Co.Station. "Cela peut être le Luxembourg ou plus loin."

Le choix de Berlin répond à une demande de la communauté belge. La capitale allemande est le centre de gravité de l’écosystème numérique du pays. Elle attire de nombreuses start-ups internationales. De nombreux fonds d’investissement mondiaux y sont implantés. Néanmoins, les connexions restent difficiles à établir. "La problématique est commerciale et s'explique aussi par un manque de compréhension culturelle", estime encore Wouter Remaut.

Placer Bruxelles sur la carte des villes innovantes

S’il s’agit avant tout d’un voyage d’inspiration et de networking. Les organisateurs ont conscience qu’il est nécessaire de tirer les premières leçons de Paris et de fédérer les initiatives. "Il est évident qu’il faut analyser le deal flow qui découle de ces voyages", admet Alain Heureux de Bruxelles Creative. Il faut faire en sorte de placer Bruxelles sur la carte européenne des villes innovantes", conclut-il en affichant sa volonté d’élargir le réseau inter-capitales de l’innovation.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect