L'inflation en net recul

©Thierry du Bois

L'inflation s’élève désormais à 2,28%, contre 2,97% en février et 2,65% en janvier. Sur la base de l’indice santé, l’inflation s'inscrit également à la baisse.

L'inflation a baissé en mars de 2,97% à 2,28%. Cause du recul? L'effet de la hausse de la taxe sur l’énergie entrée en vigueur en Flandre en mars 2016 commence à se dissiper. On note en outre une diminution de l'inflation des légumes et des fruits.

BNPP Fortis évoque aussi "l'effet de Pâques". Pendant le week-end de Pâques, on constate typiquement une demande accrue de chambres d’hôtel et de moyens de transport, occasionnant leur renchérissement. Par ailleurs, les hôtels profitent régulièrement de ce week-end pour revoir leurs prix (à la hausse) pour la saison à venir. Si ces composants " services " ne représentent que 6 % de l’inflation sous-jacente, l’historique montre quand même un léger pic dans le mois de Pâques. Étant donné que Pâques tombait en mars l’année passée et en avril cette année-ci, cet effet tire légèrement vers le bas l’indice d’inflation sous-jacente de ce mois-ci", explique Arne Maes, economic advisor chez BNPP Fortis.

 

Ce qui coûte plus cher

En mars, les principales hausses de prix concernaient les fruits, l'électricité, les services combinés de télécommunication, le gasoil de chauffage et les restaurants et cafés.

Ce qui coûte moins cher

Les vacances organisées en Belgique, les légumes, les carburants, les fleurs, les plantes et les villages de vacances ont eu un effet baissier sur l’indice.

En bref

→ L’indice des prix à la consommation a progressé ce mois de 0,24 point, soit de 0,23%
→ L’inflation sur la base de l’indice santé accuse une baisse, passant de 2,47% à 1,79%
→ L’inflation de l'alimentation s'élève à 1,47% contre 2,33% le mois précédent
→ L’inflation de l'énergie s’élève désormais à 11,12% contre 14,80% le mois dernier

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés