La nationalité belge, un sésame fort prisé

©Photo News

La nationalité belge a été accordée à sensiblement plus de personnes en 2015, selon les chiffres d'Eurostat. La Belgique va en cela à l'encontre de la tendance observée ailleurs en Europe.

En 2014, près de 19.000 personnes sont devenues belges. En 2015, ils étaient plus de 27.000 à avoir reçu la nationalité belge, soit le chiffre des nouveaux nationaux a grimpé au-dessus des 27.000. Une tendance à la hausse qui fait de la Belgique une des rares exceptions dans le paysage européen.

Selon les chiffres publiés ce vendredi par Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne, des 27.100 personnes ayant acquis la nationalité belge en 2015, une sur quatre environ venait d'un autre pays de l'Union européenne. Trois sur 4 n'avaient donc pas la nationalité d'un pays de l'UE. On ne dispose pas de chiffres plus détaillés pour la Belgique mais, au niveau de l'UE, on constate que les Marocains, les Albanais, les Turcs et les Indiens constituent ensemble un quart des naturalisés.

L'Italie, pays le plus généreux en la matière

©Eurostat

Cette hausse du nombre de naturalisations en Belgique est sensible entre 2014 et 2015 et va à l'encontre de la tendance européenne. Sur le Vieux continent, on constate qu'il y a eu 840.000 naturalisations en 2015, soit 50.000 de moins qu'en 2014 et 140.000 de moins qu'en 2013.

Cette baisse est essentiellement due aux Espagnols, Britanniques, Irlandais et Grecs qui ont nettement moins souvent accordé leur nationalité respective en 2015. Seuls l'Italie, la France, le Danemark et la Belgique ont noté une augmentation du nombre de naturalisations.

L'Italie s'est à cet égard montrée la plus généreuse, suivie du Royaume-Uni, de l'Espagne, de la France et de l'Allemagne. Si on tient compte du nombre d'habitants, ce sont le Luxembourg, la Suède, et Chypre qui naturalisent le plus de gens. 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés