Le chômage sous les 10% en zone euro

©REUTERS

A 9,5%, le chômage affiche son taux le plus bas depuis avril 2009 en zone euro. La Belgique se place toujours largement sous la moyenne européenne, ce qui n'est pas le cas de la Grèce et l'Espagne, les plus mauvais élèves en la matière.

Le taux de chômage corrigé des variations saisonnières dans la zone euro s'est établi à 9,5% (15,5 millions de personnes) en mars 2017, stable comparé à février 2017 et en baisse par rapport au taux de 10,2% enregistré en mars 2016.

Il s'agit du pourcentage le plus faible enregistré dans la zone euro depuis avril 2009, selon les chiffres l'Office européen des statistiques Eurostat (voir graphiques ci-dessous). Dans l'Union européenne, le taux de chômage est encore plus faible. Il s'affiche à 8,0% en mars 2017, en baisse par rapport à février 2017 (8,1%) et mars 2016 (8,7%), demeurant le taux le plus faible enregistré dans l'Europe des 28 depuis janvier 2009.

©Eurostat

En Belgique, le chômage affichait un taux de 6,9%, à 350.000 personnes, contre 8,1% (403.000) en mars 2016. Parmi les États membres, les taux de chômage les plus faibles en mars 2017 ont été enregistrés en République tchèque (3,2%), en Allemagne (3,9%) ainsi qu'à Malte (4,1%). Les plus élevés ont, eux, été relevés en Grèce (23,5% en janvier 2017) et en Espagne (18,2%).

©Eurostat

En mars 2017, le taux de chômage des jeunes de moins de 25 ans s'est établi à 17,2% (3,883 millions) dans l'UE28 et à 19,4% (2,727 millions) dans la zone euro, contre respectivement 19,1% et 21,3% en mars 2016. La Belgique place ses jeunes entre la moyenne de l'Union européenne et celle de la zone euro, soit à 18,2% en mars 2017, un taux inchangé depuis le début de l'année civile.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés