Les normes de bruit bruxelloises provoquent une vague d'amendes

©BELGA

Depuis qu’en février dernier, le gouvernement de la Région bruxelloise a introduit des normes de bruit plus strictes pour Zaventem, 814 procès-verbaux ont été dressés pour des avions trop bruyants.

Les normes de bruit à Bruxelles continuent à jeter une ombre sur les activités économiques de l’aéroport national. D’après les informations du ministère chargé de l’Environnement pour la Région de Bruxelles-Capitale, 814 infractions ont été constatées en trois mois depuis l’introduction par la Région, en février dernier, de règles plus strictes en matière de bruit.

814
814 infractions ont été constatées en trois mois depuis l’introduction par la Région, en février dernier, de règles plus strictes en matière de bruit.

On dénombre 244 procès-verbaux pour des infractions constatées pendant la journée, et 572 pour des dépassements constatés entre 23 h et 7 h, lorsque les normes sont encore plus strictes. En extrapolant ces chiffres sur une année complète, nous arrivons à une véritable vague d’amendes. Les chiffres auraient été multipliés par sept pour les vols pendant la journée et par deux pour les vols de nuit.

Le montant des amendes n’est pas connu avec certitude. Des sources proches du milieu aéronautique indiquent que les compagnies Brussels Airlines, TUI et DHL auraient été informées de l’augmentation du nombre d’amendes qui leur seraient infligées.

16,8 millions
Depuis l’introduction des normes de bruit à Bruxelles dans les années 2000, les compagnies ont dû débourser un total de 16,8 millions d’euros pour 761 dépassements de bruit.

A cause de ce retard, aucune amende liée à une infraction tombant sous le coup du nouveau régime n’a encore été envoyée. Mais nous pouvons déduire du passé ce à quoi les compagnies aériennes peuvent s’attendre. Depuis l’introduction des normes de bruit à Bruxelles dans les années 2000, elles ont dû débourser un total de 16,8 millions d’euros pour 761 dépassements de bruit.

De ce montant, seul 1,8 million d’euros a été encaissé. Cette année, on dénombre 46 sanctions administratives pour un montant de 836.000 euros.

Dans ce dossier des normes de bruit, aucune solution politique n’est en vue.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n