Les plaintes des riverains de Brussels Airport explosent en 2015

©Photo News

De janvier à septembre 2015, l’aéroport national a reçu 82.084 plaintes, en hausse de 56% par rapport à 2014. Les compagnies aériennes sont les premières punies.

La mobilisation reste de mise chez les riverains directs ou éloignés de Brussels Airport dans leur combat contre le bruit des avions. Le service de médiation de l’aéroport nous a indiqué avoir enregistré plus de 82.000 plaintes du 1er janvier à fin septembre 2015. Ces données montrent une augmentation des récriminations des victimes du bruit des avions de Brussels Airport, dans la mesure où durant la même période en 2014, le service de médiation a enregistré un total de 57.202 plaintes, soit une progression de près de 56%.

"Le nombre de plaintes ne permet pas de savoir si la situation est moins bien qu’avant."
Juan Torck
Responsable service mediation Brussels airport

Woluwe-Saint-Pierre s’énerve

©mediafin

Les habitants de Bruxelles sont les plus actifs (et les plus mécontents?), d’autant plus qu’ils ont envoyé près de 61.000 plaintes durant les 9 premiers mois de l’année sur les 82.084 réceptionnées. Ce sont par ailleurs les habitants de Woluwe-Saint-Pierre qui arrivent en tête des mécontents avec 23.560 plaintes (voir infographie ci-contre pour la ventilation des plaintes entre les communes bruxelloises). "Le nombre important des plaintes des habitants de Woluwe-Saint-Pierre s’explique probablement par le retour du virage serré à gauche et les atterrissages en piste 01. Pour le reste, le nombre de plaintes ne permet pas de savoir si la situation est moins bien qu’avant. Regardez, les habitants de Watermael-Boitsfort et d’Auderghem continuent d’envoyer des plaintes parce qu’ils estiment qu’on n’est pas revenu à la situation d’avant le 6 février 2014 avec l’application du moratoire", nous a confié Juan Torck, responsable du service de médiation.

Il estime que le moratoire est bien respecté, mais reconnaît qu’il y a encore un peu de "brouillon du côté de Belgocontrol (organisme de contrôle de l’espace aérien belge, NDLR)". D’après lui, les plaintes reçues d’ici décembre 2015 devraient au final dépasser celles de 2014 (89.538 plaintes pour l’année entière).

Un arrêté ‘bruit illégal ?

©Photo News

Les compagnies aériennes continuent à perdre leurs recours au conseil d’Etat en annulation de l’arrêté bruit du gouvernement bruxellois du 27 mai 1999. Pour rappel, ce texte a fixé des normes de bruit à ne pas dépasser lors du survol de la capitale sous peine d’amendes. Mais les compagnies ont pris pour habitude de systématiquement contester les amendes en invoquant l’illégalité de l’arrêté ou le non-respect des règles d’indépendance et d’impartialité de la part du fonctionnaire dirigeant de l’IBGE, à savoir Bruxelles Environnement, expéditeur l’amende.

En outre, viennent de tomber plusieurs arrêts du Conseil d’Etat rejetant les requêtes de Brussels Airlines (pour un montant de total de 34.215 euros) et de la compagnie israélienne, El Al (2.461 euros).

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés