4 villes syriennes assiégées sont évacuées

©AFP

Un accord parrainé par le Qatar, soutien des rebelles, et l'Iran, allié du régime d'Assad, permet à des habitants et combattants de quatre localités syriennes de pouvoir être évacués.

Civils et combattants ont commencé à être évacués de quatre villes assiégées par les rebelles et les forces gouvernementales en vertu d'un accord parrainé par le Qatar, soutien des rebelles, et l'Iran, allié du régime.

Présent à Al-Rashideen, une ville à l'est d'Alep tenue par l'opposition, un correspondant de l'AFP a rapporté l'arrivée de quatre-vingt bus en provenance de Foua et Kafraya, deux localités aux mains du régime dans la province d'Idleb (nord-ouest).

Selon une source rebelle, "la mise en oeuvre de l'accord a commencé ce (vendredi) matin". L'Observatoire syrien des droits de l'homme a confirmé cette évacuation.

Plus de 30.000 personnes sont censées être évacuées en vertu d'un accord conclu en mars et qui inclut un échange de prisonniers entre rebelles et forces gouvernementales.

Les évacuations concernent également Madaya et Zabadani, des enclaves rebelles assiégées par les forces du régime dans la province de Damas.

• Relisez l'interview que Bachar Al-Assad a accordée jeudi: "l'Occident, principalement les Etats-Unis, est complice des terroristes"

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content