Ankara demande un appui de la coalition contre l'EI à Al Bab

©AFP

Pour la Turquie, la coalition internationale doit l'aider à prendre le contrôle Al Bab, au nord de la Syrie. Elle vise l'Etat islamique mais aussi les forces kurdes.

La Turquie a demandé à la coalition internationale en lutte contre le groupe Etat islamique de fournir un appui aérien aux insurgés, soutenus par Ankara, qui assiègent la ville syrienne d'Al Bab tenue par les djihadistes.

"La coalition internationale doit assumer ses devoirs concernant un soutien aérien dans la bataille que nous menons à Al Bab. Ne pas accorder le soutien nécessaire est inacceptable"
Ibrahim Kalin
Porte-parole de la présidence turque

Les insurgés alliés à Ankara assiègent depuis plusieurs semaines Al Bab, dans le cadre de l'opération "Bouclier de l'Euphrate" lancée le 24 août par l'armée turque en Syrie, pour chasser les djihadistes de l'EI et les combattants kurdes de la zone frontalière.

Le porte-parole de la présidence a indiqué d'autre part qu'au total, 44.000 personnes avaient été évacuées d'Alep-Est et acheminées vers des zones sous le contrôle des insurgés dans la province d'Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie.

D'intenses efforts diplomatiques sont en cours pour mettre en place un cessez-le-feu en Syrie, a-t-il continué.

30 civils tués à Al-Bab, selon l'armée turque

L'armée turque a accusé de son côté le groupe Etat islamique (EI) d'avoir tué au moins 30 civils qui tentaient de fuir Al-Bab. "Au moins 30 civils qui cherchaient à s'enfuir d'Al-Bab ont été tués hier (dimanche) dans une attaque de l'organisation terroriste EI", a déclaré l'état-major turc, cité par l'agence progouvernementale Anadolu. Ce bilan était invérifiable de manière indépendante.

Seize soldats turcs y ont été tués par les jihadistes mercredi, journée la plus meurtrière pour l'armée d'Ankara depuis le déclenchement, en août, de son offensive dans le nord de la Syrie visant à la fois l'EI et des milices kurdes.

L'armée turque affirme prendre toutes les précautions pour éviter les pertes civiles, mais a été plusieurs fois accusée d'en avoir causé. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), 88 civils ont ainsi été tués dans des frappes turques la semaine dernière.

Ankara a par ailleurs déployé dimanche de l'artillerie et des blindés supplémentaires à sa frontière avec la Syrie.

Le président Recep Tayyip Erdogan a assuré samedi que la bataille pour reprendre Al-Bab était "presque finie". Il a répété que les forces turques se dirigeraient ensuite vers la ville de Minbej, à l'est, où se trouvent des milices kurdes soutenues par Washington contre l'EI.

Le soutien des Etats-Unis aux milices kurdes en Syrie en lutte contre l'EI a suscité la colère d'Ankara, qui considère ces groupes comme des organisations "terroristes" proches de la rébellion kurde en Turquie.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content