Boule de feu sur Damas

©AFP

L'aviation israélienne a bombardé un dépôt de munitions utilisé par le Hezbollah libanais près de l'aéroport de Damas, par lequel transitent des armes en provenance d'Iran et à destination de la milice chiite.

Une "énorme" explosion s'est produite ce jeudi matin près de l'aéroport de Damas provoquant des incendies. Elle est "vraisemblablement" le résultat d'un raid aérien israélien ayant visé des dépôts, selon Al-Manar, la télévision du Hezbollah libanais, allié au régime syrien.

• L'aéroport international de Damas est situé à environ 25 km au sud-est de la capitale syrienne.

"Les informations préliminaires indiquent que la frappe a provoqué uniquement des dégâts matériels et pas de pertes humaines", précise Al-Manar.

Le Hezbollah, qui a envoyé des milliers de combattants en Syrie pour défendre le régime de Bachar al Assad, utilise ce dépôt pour entreposer les armes livrées régulièrement par les avions cargos iraniens. L'explosion n'aurait pas eu lieu dans l'aéroport lui-même.

Depuis le début de la guerre en Syrie, Israël a effectué une série de frappes dans ce pays contre des cibles syriennes ou du Hezbollah. De nombreux raids israéliens présumés avaient été notamment menés dans ou près de la capitale.

Le ministre israélien des Renseignements, Israel Katz, a confirmé que "l'incident en Syrie correspond complètement à la politique israélienne qui consiste à agir pour empêcher le trafic d'armes sophistiquées entre l'Iran et le Hezbollah via la Syrie".

→ Les deux pays restent officiellement en état de guerre depuis des dizaines d'années.

Israël et la Syrie ont connu à la mi-mars leur plus sérieux incident depuis six ans. Un raid israélien près de Palmyre (centre) sur des cibles présentées par Israël comme liées au Hezbollah a provoqué une riposte anti-aérienne de l'armée syrienne et un tir de missile intercepté en direction du territoire israélien.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content