L'assaut sur Raqa est lancé

Un soldat des Forces Démocratiques Syriennes, qui lancent ce mardi 6 juin l'assaut sur Raqa. ©AFP

"Nous déclarons aujourd'hui le début de la grande bataille pour libérer la ville de Raqa, la capitale (...) du terrorisme", a déclaré le porte-parole des Forces Démocratiques Syriennes. L'Etat Islamique utilise cette ville comme base pour préparer des attentats en Occident.

"Avec les avions de la coalition internationale et les armes de pointe qu'ils nous ont fournies, nous prendrons Raqa à Daech", a lancé le porte-parole des Forces Démocratiques syriennes (FDS), l'alliance arabo-kurde qui va tenter de reprendre à l'Etat Islamique la ville qu'il considère comme sa "capitale" en Syrie.

Avertissant que la bataille sera "longue et difficile", le général américain Steve Townsend, qui commande les forces de la coalition,  a dit que l'offensive "assénerait un coup décisif" au "califat de l'EI". La coalition dirigée par Washington fournit aux FDS des armes, un appui aérien et les assiste au sol avec des conseillers.

©AFP

La ville de Raqa est peuplée d'environ 300.000 habitants, dont 80.000 déplacés ayant déjà fui d'autres régions de la Syrie depuis la guerre. L'assaut devra faire un minimum de victimes... Le porte-parole des FDS a demandé aux civils se trouvant dans la ville de s'éloigner des positions de l'EI et des zones de front. "Les FDS encerclent déjà le nord et l'est et s'efforcent à présent de renforcer le siège à l'ouest". La coalition "n'a pas besoin d'isoler Raqa par le sud car les avions de la coalition peuvent frapper les jihadistes lorsqu'ils traversent le fleuve", a précisé de son côté l'organe d'information basé à Londres OSDH.

Les risques restent grands aussi pour les civils qui cherchent à fuir Raqa. Lundi, 21 d'entre eux ont été abattus lors d'une frappe de la coalition internationale. --> Les détails de cette bavure ici.

Sous le joug islamiste depuis 2013

• Raqa est devenue en mars 2013 la première capitale provinciale à tomber aux mains de groupes de combattants opposés au régime de Bachar al-Assad. Les insurgés capturent son gouverneur et s'emparent du siège des renseignements militaires, l'un des pires centres de détention dans la province de Raqa, d'après l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

• est la capitale de facto de l'EI en Syrie depuis que le groupe djihadiste s'en est emparé en 2014. Depuis lors, l'EI utilise cette ville  comme base pour préparer des attentats en Occident.

• Raqa, ville à majorité sunnite, est stratégiquement située dans la vallée de l'Euphrate, à un carrefour d'axes routiers. Non loin de la frontière avec la Turquie, elle se trouve à 160 km à l'est d'Alep et à moins de 200 km de la frontière irakienne. La construction d'un barrage près de la ville de Tabqa, plus à l'ouest, a permis à Raqa de jouer un rôle important dans l'économie grâce à l'agriculture.

©AFP

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content