La coalition bombarde par erreur ses alliés en Syrie

©Photo News

Les Forces démocratiques syriennes ont été victimes de bombardements américains... censé toucher des positions de l'Etat islamique.

Une frappe aérienne menée mardi par la coalition internationale conduite par les Etats-Unis a tué par erreur 18 membres des Forces démocratiques syriennes (FDS), une faction arabo-kurde soutenue par Washington, a annoncé jeudi le Pentagone. L'incident s'est produit au sud de la ville syrienne de Tabka, a précisé l'armée américaine.

"La frappe aérienne a été demandée par des partenaires qui avaient identifié une cible de l'Etat islamique (...)", a dit le Pentagone dans un communiqué. "La position ciblée était en fait une position avancée des Forces démocratiques syriennes."

Les FDS réunissent des miliciens arabes et les Kurdes des Unités de protection du peuple (YPG) et leurs membres combattent le groupe Etat islamique en Syrie, notamment près de Rakka, bastion syrien des djihadistes à une quarantaine de kilomètres de Tabka.

Dans un communiqué, les FDS indiquent que leur commandement s'efforce d'établir les circonstances de l'incident afin d'éviter qu'il ne se reproduise.

Dépôts de gaz toxique?

L'armée syrienne accuse par ailleurs les États-Unis d'avoir bombardé mardi des dépôts de gaz toxique du groupe islamiqueCeci démontre que les djihadistes de l'EI et tous les militants liés à Al Qaïda "possèdent des armes chimiques", a dit l'armée dans un communiqué retransmis par la télévision d'Etat.

L'armée syrienne fait état de "centaines de morts, dont de nombreux civils".

"Les affirmations syriennes sont erronées et sont sans doute mal intentionnées."
Le colonel John Dorrian

Aucune confirmation n'a pu être obtenue auprès de sources indépendantes, mais la coalition internationale conduite par les Etats-Unis a réfuté les accusations du gouvernement. "La coalition n'a mené aucun bombardement dans cette zone à l'heure indiquée. Les affirmations syriennes sont erronées et sont sans doute mal intentionnées", a dit le colonel John Dorrian.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content