Les Russes ont tué plus de civils syriens que Daech

©EPA

Les frappes aériennes de l'aviation russe en Syrie sont responsables de la mort de 2.704 civils, soit davantage que le nombre civils syriens tués par Daech.

Le gouvernement syrien a fait appel à l'aviation russe pour l'aider à combattre l'Etat islamique. Les bombardements russes -qui visent à déloger les terroristes de leurs positions- ont commencé le 30 septembre 2015. En 305 jours, les Russes ont tué 2.704 civils, dont 746 enfants, écrit le Réseau syrien pour les droits de l'Homme (SNHR) dans un rapport qui recense les bombardements et les victimes.

Le site de Business Insider compare ces chiffres au nombre de civils syriens tués par l'État islamique. Depuis la création de Daech le 9 avril 2013, l'organisation terroriste a causé la mort de 2.686 civils, dont 368 enfants, soit moins que les bombardements russes.

Le SNHR confirme que "les bombardements mentionnés dans le rapport ont touché des civils inoffensifs". Il estime donc que "la Russie a violé les droits de l'Homme qui visent à protéger le droit à la vie. De plus, ces violations ont été perpétrées pendant un conflit armé non-international ce qui est considéré comme un crime de guerre pour lequel toutes les conditions sont remplies."

Un employé du cimetière de Douma, dans le sud ouest de la Syrie ©EPA

Et le gouvernement?

Un autre rapport du SNHR met en évidence le rôle du gouvernement syrien dans la mort de civils. Du 27 février au 27 juillet 2016, 5.188 civils ont perdu la vie dont:

- 3.055 par les forces pro-gouvernementales
- 569 par les attaques de l'EI 
- 417 par les bombardements russes
- 392 par les rebelles syriens
- 305 par la coalition internationale
- 184 par les forces kurdes du Parti de l'union démocratique
- 266 par des groupes non-identifiés 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés