Si la Syrie devenait un Etat fédéral?

©REUTERS

L'idée a été émise par les autorités russes. Le régime de Bachar al Assad ne ferme pas la porte à cette solution. Reste à convaincre les différentes camps impliqués dans le conflit qui mine le pays depuis 2010.

La Russie a avancé lundi la piste du fédéralisme pour trouver une issue politique à la guerre en Syrie, qui entrera le mois prochain dans sa sixième année. La Syrie, a déclaré le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov, pourrait devenir un Etat fédéral si ce système fonctionne dans le pays. "Si des pourparlers, des consultations et des discussions sur les structures étatiques futures de la Syrie résulte l'avis que ce modèle fonctionnerait pour servir la préservation d'une Syrie unie, laïque, indépendante et souveraine, qui s'y opposerait ?", a-t-il indiqué.

Le médiateur de l'Onu, Staffan de Mistura, a dit vouloir reprendre les discussions entre les représentants du régime et de l'opposition syrienne le 7 mars à condition que la fragile trêve entrée en vigueur vendredi soir tienne et permettre une amélioration de l'acheminement d'aide humanitaire.

Damas n’exclut pas l'idée

Cinq ans après le déclenchement d'une guerre civile qui a fait plus de 250.000 morts et déplacé onze millions de Syriens, le territoire syrien est d'ores et déjà divisé entre plusieurs factions rivales, dont le gouvernement et ses alliés, les Kurdes, des groupes d'opposition et l'organisation djihadiste Etat islamique (EI).

©AFP

Dans une interview parue en septembre, Bachar al Assad n'avait pas exclu l'idée d'une solution fédérale. Moscou, a poursuivi Riabkov, ne s'opposera à aucune autre solution "à condition qu'elle ne soit pas écrite sous la dictée d'une tierce partie à un millier de kilomètres de la Syrie".

Le vice-ministre a parallèlement prévenu qu'une intervention militaire turque dans le nord de la Syrie porterait un "coup irréparable" au plan de cessez-le-feu. "Nos collègues turcs n'ont malheureusement toujours pas abandonné l'idée de frappes transfrontalières", a-t-il ajouté lors d'un point de presse.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés