Trêve humanitaire décrétée par Moscou en Syrie

Une trêve de cinq heures ordonnée par Vladimir Poutine est entrée en vigueur ce mardi matin dans la Ghouta orientale, une enclave tenue par les rebelles syriens à l'est de Damas.

La trêve humanitaire quotidienne de cinq heures annoncée par la Russie est entrée en vigueur pour la première fois ce mardi en Syrie, en particulier dans l'enclave rebelle assiégée de la Ghouta orientale, cible d'une violente campagne aérienne du régime ayant fait plus de 560 victimes civiles en 10 jours.

→ Des raids aériens du régime sur la Ghouta orientale ainsi que des tirs de roquettes en provenance de l'enclave rebelle ont néanmoins été entendus ce matin.

Cette trêve intervient quatre jours après le vote par le Conseil de sécurité de l'Onu, au termes d'âpres discussions notamment avec Moscou, d'une résolution réclamant une trêve "sans délai" de 30 jours dans tout le pays. Elle n'avait pas été suivie d'effet les jours suivants.

Mardi matin, la situation a en revanche retrouvé un semblant de normalité, des habitants terrés dans des sous-sols quittant leurs abris pour inspecter leurs maisons et s'approvisionner en nourriture.

Dans la Ghouta orientale, région située à l'est de la capitale Damas, la pause humanitaire est censée être appliquée quotidiennement pendant cinq heures, entre 9h et 14h locales, selon Moscou, le grand allié du régime syrien.Des "couloirs humanitaires" seront aussi mis en place pour permettre l'évacuation des civils, a affirmé le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou.

©AFP

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content