interview

"Il faut qu'on passe à l'essence"

©BELGA

Olivier Chastel, patron du MR, nous dresse une sorte de "tax shift pour les nuls", en expliquant les principales mesures du virage fiscal.

Olivier Chastel, président du MR, explique les principales mesures de ce virage fiscal diligenté par le gouvernement Michel. Il est au micro de Martin Buxant (L'Echo) sur Bel RTL.

100 euros pour tout le monde? Et pour quand?  "Mais déjà dès le 1er janvier 2015, avec l'augmentation des frais forfaitaires", répond en substance Olivier Chastel. "Et dès le 1e janvier 2016, la moitié de ce à quoi on aura droit avec la totalité de la réforme sera déjà acquis."

Le gain sera de 70 à 140 euros par travailleurs; 100 euros pour les moyens salaires, en fait.

 

Quid des indépendants. "On a voulu faire en sorte qu'ils puissent créer de l'emploi", avec trois mesures:

→ zéro cotisation sur le premier emploi créé par un indépendant

→ réduction de la coatisation sociale, de 22 à 20,5%

→ permettre une meilleure déductibilité de leurs investissements productifs.

 

Et ce tax shift, on le finance comment?

"On finance avec des taxes qui touchent certains comportements et le capital."

 

Quel impact sur le capital? 4 axes:

→ taxe sur la spéculation financière

→ on a augmenté la contribution des banques

→ la taxe sur les opérations de bourse est doublée

→ on augmente le précompte immobilier de 25 à 27%

 

Nos mauvais comportements?

"Il faut modifier le comportement de nos citoyens, faire en sorte que petit à petit on passe à l'essence. On sait combien le diesel est toxique."

 

Plus de taxe à la consommation que de baisse d'impôts sur le travail? "On baisse l'impôt sur le travail sur plus de 3,5 milliards, avec le tax shift 1 et le tax shift 2."

 

Quid des bourdes aux Finances? "Ca n'est pas le premier contrôel budgétaire où l'on doit revoir une note des Finances."

 

La grogne wallonne

"Si en Wallonie, ils ne sont pas d'accord pour une baisse d'impôts de nos concitoyens, qu'ils le disent!"

 

Sur la situation à Linkebeek.

 

L'interview intégrale ici:

 

 

 

 

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content