Le nouveau cadeau du gouvernement pour les indépendants

©BELGA

Le gouvernement se creuse décidément les méninges pour pousser les Belges à entreprendre. Willy Borsus travaille sur trois mesures pour aider les indépendants.

Après avoir décidé de supprimer les cotisations patronales sur le premier travailleur engagé, Willy Borsus (MR) veut aller plus loin pour aider les indépendants. D'après La Libre, le ministre en charge des Indépendants et des PME souhaite mettre en place un nouveau package de mesures. Prudence toutefois, on n'est encore qu'au stade de projet et il n'a pas encore fait l'objet de négociations intercabinets.

1. Réduction des cotisations sociales

Willy Borsus souhaite baisser les cotisations sociales pour les 2e, 3e, 4e, 5e et 6e travailleurs engagés (le 1er étant exempté à vie) pour une durée de 13 trimestres, c'est-à-dire 3 ans et 1 trimestre, soit le temps nécessaire pour lancer une activité. Cette mesure devrait être applicable dès 2017 avec effet rétroactif pour les travailleurs engagé depuis le 1er janvier 2015.

Enveloppe débloquée: 30 millions d'euros.

2. Les femmes

Le tax shift souhaite également stimuler les femmes entrepreneurs. Cinq pistes sont pour le moment évoquées pour réduire les freins qui empêchent les femmes de lancer leur activité:

  • Amélioration du networking des femmes
  • Adaptation des titres-services
  • Ouverture plus tardive des crèches
  • Intégration des femmes dans des groupes d'employeurs qui échangent leurs expériences
  • Étalement des congés de maternité

Enveloppe débloquée: 25 millions d'euros.

3. Défense de la proximité

Willy Borsus se veut également le preu chevalier des commerces de proximité qui sont menacés par la concurrence des grandes surfaces. D'après La Libre, il ne s'agirait pas d'aides financières directes, mais d'un travail sur la mobilité de ces commerces afin de mettre en valeurs leurs atouts. 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content