Publicité
Publicité

"Toucher aux notionnels serait négatif pour Bruxelles"

Pour Kris Peeters, toucher au système des notionnels créerait énormément d’incertitude pour les entreprises et, partant, pour l’économie belge.