Quatre interpellations dans le cadre de l'attentat manqué du Thalys

©AFP

Six perquisitions ont été menées ce lundi matin avec quatre interpellations à la clé, a annoncé le parquet. Ni arme, ni explosif n'ont été trouvés.

La police a mené six perquisitions ce lundi matin (à Molenbeek-Saint-Jean, Anderlecht, Laeken, Andenne et Marche-en-Famenne), à la demande du juge d’instruction de Bruxelles spécialisé en matière de terrorisme. 

Ni arme ni explosif n’ont été trouvés, mais quatre personnes ont été emmenées pour audition. Le juge d’instruction décidera ultérieurement de leur maintien ou non en détention.

Ces interpellations ont été faites dans le cadre de l'attaque dans un Thalys le 21 août 2015. Ayoub El Khazzani, avait ouvert le feu dans le train peu avant son entrée en France, blessant deux passagers avant d'être maîtrisé par des militaires américains en vacances. Le tireur, qui avait rejoint les rangs du groupe État islamique en Syrie, a affirmé au juge en décembre 2016 qu'il avait agi sur les ordres du jihadiste belgo-marocain Abdelhamid Abaaoud, futur coordinateur des commandos parisiens du 13 novembre 2015, mort trois jours plus tard dans un assaut de la police. Lundi passé, la justice française avait déjà délivré un mandat d'arrêt à l'encontre d'un Marocain lié au jihadiste Abdelhamid Abaaoud.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés