Stockholm: c'était bien un "acte terroriste"

©REUTERS

Le suspect de l'attaque au camion dans la capitale suédoise "reconnaît avoir commis un acte terroriste".

Rakhmat Akilov, principal suspect de l'attaque au camion bélier qui a fait quatre morts et 15 blessés vendredi derniers à Stockholm, a avoué être l'auteur de l'attentat.

"Sa position est de reconnaître avoir commis un crime terroriste, et il accepte par conséquent d'être en détention", a dit Johan Eriksson, qui représente le suspect, un Ouzbek de 39 ans.

Le suspect était recherché par la police depuis que sa demande d'asile, déposée en 2014, avait été rejetée en décembre dernier et qu'il s'était vu accorder quatre semaines pour quitter le territoire suédois. Les enquêteurs ont confirmé qu'il avait été débouté en juin 2016 de sa demande de permis de séjour présentée en 2014. Plusieurs médias suédois ont précisé qu'il était ensuite entré en clandestinité pour éviter son expulsion. Ce suspect a affiché sa sympathie pour l'organisation djihadiste Etat islamique.

Rakhmat Akilov, 39 ans, est soupçonné d'avoir lancé un poids lourd volé dans la foule sur plusieurs centaines de mètres de la rue piétonne la plus fréquentée de la capitale suédoise vendredi après-midi, avant de finir sa course meurtrière dans la façade d'un grand magasin.

Cet ouvrier en situation illégale avait été arrêté quelques heures après l'attentat. Père de quatre enfants, il vivait seul en Suède, sans sa famille restée en Ouzbékistan, et travaillait dans des entreprises de BTP, selon des informations de presse.

Rakhmat Akilov a exigé la récusation de son avocat, commis d'office, et réclamé un défenseur "musulman sunnite", mais le tribunal a rejeté sa requête "faute de raisons valables", selon des documents judiciaires.

• En toile de fond, l'Etat Islamique

Les enquêteurs ne laissent quasiment rien filtrer sur les interrogatoires menés avec le mis en cause, son mobile ou ses affiliations idéologiques. Ils ont néanmoins indiqué qu'il affichait "un intérêt pour les groupes extrémistes, dont l'État islamique".

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés