Stop au Belgium bashing!

©BELGA

C'est le message que Charles Michel et Didier Reynders ont voulu faire passer lors des journées diplomatiques. Des missions à l'étranger seront organisées pour redorer l'image du pays.

Le Premier ministre Charles Michel a appelé les diplomates belges à déployer "toute l'énergie nécessaire" afin de promouvoir l'image de la Belgique, endommagée par l'implication de certains de ses ressortissants dans les attentats du 13 novembre à Paris, en annonçant une série de visites à l'étranger, notamment en Chine.

"Je suis conscient que la Belgique a fait l'objet d'un fameux bashing dans certains pays à l'étranger suite à ces attentats. Cette image négative, nous devons la redresser au plus vite", a-t-il affirmé lors des journées de contact diplomatiques qui rassemblent l'ensemble des chefs de poste belges rappelés de l'étranger.

"J'en appelle à vous pour déployer toute l'énergie nécessaire pour promouvoir l'image de la Belgique", a affirmé le Premier ministre à l'adresse de ces diplomates.

"Non, la Belgique n'est pas une zone de non-droit. Oui, nous prenons des mesures et oui, nous obtenons des résultats."
Charles Michel

M. Michel a dans la foulée annoncé des missions à l'étranger pour "valoriser notre image économique et sociale dans le monde" dans le cadre de la diplomatie économique et "maximiser les nouveaux atouts" du pays. "Des missions suivront rapidement. Je commencerai par aller en visite officielle e Chine à la fin du mois de mars. J'y prendrai part au Boao Forum", l'équivalent asiatique du Forum économique mondial de Davos.

Il a aussi annoncé des déplacements plus courts en Europe au 1er semestre, d'où provient la majeure partie de nos investissements étrangers. "D'autres missions suivront, en Amérique du nord, notamment", a indiqué Michel.

Le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, qui avait ouvert peu auparavant ces journées diplomatiques annuelles au Palais d'Egmont, a pour sa part dénoncé le "véritable lynchage médiatique" dont la Belgique a fait l'objet après les attentats de Paris.

©Debby Termonia

"Les ramifications en Belgique des attentats du 13 novembre à Paris, combinées au +lockdown+ de Bruxelles quelques jours plus tard, ont porté un coup très dur à l'image de notre pays à l'étranger", a-t-il dit. M. Reynders a lui aussi appelé les diplomates à la rescousse pour "redresser cette image dans les médias de leur pays de juridiction".

"Si quelques articles ou tweets dévastateurs et sans nuances, largement relayés dans les médias et sur les réseaux sociaux, peuvent en quelques minutes créer une image négative, il faut bien plus de temps et d'énergie pour reconstruire une image positive. C'est pourtant la tâche à laquelle nous devons tous ensemble nous atteler, une tâche essentielle pour notre économie, le tourisme, l'attrait des investissements dans notre pays", a ajouté le chef de la diplomatie.

Il a dans la foulée présenté un nouveau site web a été réalisé par le département des Affaires étrangères, "Focus on Belgium". Accessible à tout un chacun, cet instrument de "diplomatie publique" est le successeur numérique la lettre d'informations 'Belgium Unlimited' jusqu'ici adressée par les Affaires étrangères à leurs postes diplomatiques à l'étranger.

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés