Les tueurs du Brabant, trente ans d'enquête

Retour sur les événements qui ont glacé la Belgique début des années 80.

Les faits

→ 1982-1985: Du vol d’armes aux bains de sang

Le premier crime qui peut être lié aux tueurs du Brabant est un vol d’armes à la gendarmerie d’Etterbeek le 1er janvier 1982. Les attaques commencent l’année suivante. Le gang mène des raids sanglants dans plusieurs supermarchés. Bilan: 5 morts et un butin de 4 millions de francs belges. Plusieurs personnes sont également exécutées à Beersel, Mons et Ohain. Mais ce qui a marqué les esprits, ce sont les bains de sang de l’automne 1985. Les tueurs font 8 morts dans les Delhaize de Braine l’Alleud et d’Overijse le 27 septembre, avant l’attaque du Delhaize d’Alost le 9 novembre où ils laissent 8 victimes derrière eux.

L'enquête

→ Judiciaire

  • L’enquête a commencé le 13 mars 1982 à Dinant lors du vol d’un fusil de chasse dans un magasin. Aujourd’hui, le dossier judiciaire compte un million de pages, sans résultat. Deux commissions d’enquête parlementaire n’ont rien apporté non plus. Toutes les théories évoquées n’ont jamais abouti.
©Hollandse Hoogte / Leo Vogelzang

→ Pistes possibles

 

  • Extrême droite Les attaques s’intégreraient dans une action terroriste de groupes d’extrême droite.
  • Politique Dans le cadre de la guerre froide, cela aurait pu être une stratégie des Etats-Unis pour semer la peur parmi la population.
  • Banditisme Des hommes comme Patrick Haemers et Philippe De Staercke auraient mis sur pied les attaques.

 

→ L’enquête sur l’enquête

  • La première commission parlementaire a débuté en 1988 et a rendu son rapport en mai 1990. Celui-ci, qui critiquait vivement la guerre des polices, a amorcé le début hésitant de la réforme des services de police.
  • La seconde commission a conclu en 1997 que l’hypothèse selon laquelle l’extrême droite était derrière les tueurs du Brabant devait être mise de côté.

Aujourd'hui

→ Le "géant"

  • 28/02/2007 Suite à un tuyau, les enquêteurs auditionnent le frère d’un gendarme décédé ayant avoué sur son lit de mort avoir été le "géant" de la bande des tueurs du Brabant.
  • 15/03/2017 Le dossier personnel du gendarme est réclamé à la police fédérale. Des indices corroborent le témoignage du frère. Le "géant" a fait partie de la brigade Diane de 1977 à 1979.
  • 22/10/2017 Le ministre convoque le collège des procureurs généraux pour faire le point sur l’enquête. La piste du "géant" est jugée intéressante.

Contenu sponsorisé

Partner content