Erdogan appelle les Turcs en Europe à former des familles nombreuses

©EPA

"Eduquez vos enfants dans les meilleures écoles, assurez-vous que vos familles vivent dans les meilleurs endroits, conduisez les meilleures voitures, vivez dans les meilleures maisons et faites cinq enfants, pas trois seulement", demande Erdogan aux Turcs établis en Europe.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a appelé les Turcs de la diaspora en Europe à former des familles nombreuses, estimant qu'ils apporterait ainsi "la meilleure réponse" aux discriminations dont ils seraient selon lui victimes.

"Eduquez vos enfants dans les meilleures écoles, assurez-vous que vos familles vivent dans les meilleurs endroits, conduisez les meilleures voitures, vivez dans les meilleures maisons et faites cinq enfants, pas trois seulement", a déclaré  Erdogan lors d'un discours à Eskisehir, au sud d'Istanbul.

"C'est la meilleure réponse à apporter à l'impolitesse et à l'hostilité que l'on vous témoigne"

 Erdogan ne cesse de dénoncer les discriminations dont sont victimes selon lui les Turcs et plus généralement les musulmans en Europe depuis le début d'une crise diplomatique avec plusieurs pays européens, notamment l'Allemagne et les Pays-Bas, après l'interdiction faite à des ministres turcs de participer à des meetings en vue du référendum du 16 avril sur le renforcement de ses pouvoirs.

→ La diaspora turque en Europe compte plusieurs millions de personnes, dont quelque 2,5 millions ont le droit de voter aux scrutins turcs.

Le président turc, lui-même père de quatre enfants, avait déjà exhorté l'année dernière les femmes turques à faire au moins trois enfants, provoquant la colère des militants pour les droits des femmes.

 

♦ 15.000 réfugiés par mois vers l'Europe

De son côté, le ministre turc de l'Intérieur a averti que la Turquie pourrait laisser partir 15.000 réfugiés par mois vers l'Europe, dont Ankara est un partenaire crucial dans la lutte contre l'immigration clandestine.

"Si vous le voulez, nous pouvons ouvrir la voie aux 15.000 réfugiés que nous ne vous envoyons pas chaque mois et vous couper le souffle", a déclaré Süleyman Soylu, selon des propos rapportés par l'agence progouvernementale Anadolu jeudi soir. "Vous devez garder à l'esprit que vous ne pouvez pas vous livrer à des jeux dans la région sans tenir compte de la Turquie", a-t-il ajouté.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content