Obama, le vent en poupe, dénonce une campagne de peur

©EPA

Au pied du mur après avoir essuyé onze défaites d'affilée depuis le "super-mardi" du 5 février, Mme Clinton a commencé à diffuser vendredi au Texas un clip télévisé mettant en cause implicitement la capacité de M. Obama à réagir à une crise de sécurité, demandant d'un ton dramatique: "qui voulez-vous voir décrocher le téléphone" rouge en pleine nuit? (VIDEO)

(afp) - Barack Obama, qui cherche à éviter de faire figure de favori pour l'investiture démocrate à la présidentielle américaine, a dénoncé vendredi la tentative de sa rivale Hillary Clinton de jouer sur la peur des électeurs, à l'approche des primaires au Texas et en Ohio.

Qui voulez-vous voir décrocher le téléphone rouge en pleine nuit?


Au pied du mur après avoir essuyé onze défaites d'affilée depuis le "super-mardi" du 5 février, Mme Clinton a commencé à diffuser vendredi au Texas un clip télévisé mettant en cause implicitement la capacité de M. Obama à réagir à une crise de sécurité, demandant d'un ton dramatique: "qui voulez-vous voir décrocher le téléphone" rouge en pleine nuit? (VOIR LA VIDEO)

Barack Obama a profité d'une réunion à Houston (Texas, sud) pour dénoncer ce type de clips "qui jouent sur la peur des gens".
"Je ne crois pas qu'ils marcheront cette fois-ci parce que la question n'est pas de savoir qui répondra au téléphone, mais de quelle capacité de jugement on fera preuve en décrochant le téléphone", a-t-il dit.

Obama s'y croit déjà


Dans le camp Clinton, on s'efforce de placer la barre au plus haut pour le sénateur de l'Illinois avant les primaires de mardi au Texas, où il est en tête de 3 points (48% contre 45%) selon un sondage pour la chaîne de télévision Fox, et en Ohio, où Mme Clinton bénéficie d'une avance de 8 points (46% contre 38%). Des primaires sont aussi prévues dans deux petits Etats du nord-est, le Vermont plutôt pro-Obama et Rhode Island plutôt pro-Clinton.

 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés