Liège remporte son face-à-face avec Charleroi

©Photo News

Vis-à-Villes, c'est la série de l'Echo qui oppose deux grandes villes sur des domaines aussi variés que l'emploi, l'entrepreneuriat, la culture, l'éducation, les loisirs, etc. Le bal a été ouvert la semaine passée avec Liège et Charleroi. C'est l'heure du bilan.

Pour clôturer le match entre Charleroi et Liège, nous avons interviewé Frédéric Daerden, bourgmestre de Herstal et représentant de la région liégeoise, et Hugues Bayet, bourgmestre de Farciennes et qui défend les couleurs du Hainaut. Leur conclusion est claire, les deux villes ne se chamaillent pas et ne se jalousent pas. Oui, mais... dans la réalité, il y a toujours un gagnant.

→ Lire l'édito Un gagnant, un perdant

Notre analyse se base sur des statistiques et données objectives, collectées à différentes sources. Trois experts nous ont aidé à les analyser: Jacques-François Thisse (professeur d’économie à l’UCL et spécialiste de l’économie industrielle), Isabelle Thomas (professeur de géographie économique à l'UCL) et Didier Paquot (directeur du département économique de l’UWE).

Nous avons englobé chaque ville dans son agglomération afin d’objectiver les données sur des bases comparables et identifiables.

Toutes les données ont été indicées sur la base de la moyenne wallonne. Nous avons ensuite additionné ces valeurs indicielles pour qualifier les candidates par rapport à la moyenne régionale.

1. Liège, une ville qui bouge

On gagne mieux sa vie à Charleroi, mais on crée plus de richesses à Liège. Ces deux résultats se neutralisent. On arrive à un ratio PIB/revenu moyen égal, 1,91 pour les deux villes. Ce n'est donc pas ici qu'on trouvera un gagnant.

Du côté de l'emploi par contre, les différences sont nettes. Le taux de chômage est plus élevé à Charleroi (16,1% des 15-64 ans) qu'à Liège (14,6%). Inversement, le taux d'emploi est plus important chez les Liégeois (53,22%) que chez les Carolos (50,55%).

©Mediafin

=> La première bataille a donc été remportée haut la main par Liège.

2. Plus facile d'entreprendre à Liège

Charleroi compte moins de fonctionnaires et présente un renouvellement des entreprises meilleur qu'à Liège. Mais malgré ces bons indicateurs, elle se fait à nouveau dépasser par la cité ardente en ce qui concerne les autres indicateurs de l'entrepreneuriat et de l'emploi que nous avons retenus.

Ainsi, on dénombre plus de salariés et plus d'indépendants à Liège. Idem pour les postes de travail à haute qualification dans les services. Charleroi continue de son côté à offrir plus d'emplois dans l'industrie manufacturière (18% contre 12,9% dans sa ville "rivale").

©Mediafin

La ville de Paul Magnette n'égale la cité ardente que dans les emplois de haute technologie. En comparaison avec le reste de la Wallonie, les deux arrondissements jouent résolument la carte des nouvelles technologies.

3. Il fait bon vivre à Charleroi... et à Liège

©Mediafin

Côté santé, difficile de départager les deux villes. Il y a beaucoup de médecins à Liège, mais mieux vaut habiter dans l'arrondissement de Charleroi si vous devez aller à l'hôpital.

Côté circulation, il y a plus de voitures neuves à Liège, mais aussi plus d'accidents de la route. La mobilité (même si ça va mieux) reste un point noir de la ville.

©Mediafin

Côté logement, Charleroi s'améliore progressivement grâce à de nombreux chantiers en cours ou futurs. Aujourd'hui déjà, les bâtiments y sont plus récents qu'à Liège. Même si l'accès à la propriété est plus facile qu'à Liège, on y trouve encore plus de ménages qui habitent dans un logement public.

Côté enseignement, les Liégeois sont plus nombreux à détenir un diplôme de l'enseignement supérieur (21,9%, contre 20,1% à Charleroi).

Bref, sur le plan du bien-être et de la vie quotidienne, les deux villes sont au coude à coude.

4. Liège, ville culturelle; Charleroi, ville sportive

Ici, il n'y a pas de doute: Liège se distingue très nettement par rapport à Charleroi, mais aussi par rapport à toute la Wallonie. La ville ardente ne lésine pas sur les dépenses culturelles. 155 euros/habitant, c'est deux fois plus que la moyenne wallonne. Mais Charleroi est sur la bonne voie. Elle est en train de vivre un renouveau prometteur et peut même sembler un brin plus dynamique.

©Mediafin

Sur le plan sportif, Charleroi a par contre une longueur d'avance. Elle profite des infrastructures sportives créées par Jean-Claude Van Cauwenberghe lorsqu'il était bourgmestre. 

2.906 vs 2.602
Et voici la cote finale de notre semaine de face-à-face. Liège a récolté 2.906 points, contre 2.602 pour Charleroi.

Bref, l'avantage va à Liège vis-à-vis de Charleroi, mais on ne peut parler de gouffre entre les deux. Il est peut-être plus important de noter que ces deux villes restent en dessous de la moyenne régionale, fixée à 3.000 points. À elles maintenant, de combler ce retard...

Prochain duel: Tournai, la Picarde, aux portes de Lille et des Flandres, contre Arlon, ni gaumaise, ni ardennaise et tout entièrement tournée vers le Luxembourg voisin. La série est à découvrir à partir de samedi 26 septembre.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés