reportage

Les règles du jeu

©Mediafin

Voici le match des deux villes wallonnes arbitré sur base de critères démographiques et socio-économiques. Et commenté par deux des personnalités qui comptent à Mons et à Namur.

On a eu Charleroi et Liège, les deux grandes villes aux destinées industrielles. On a eu Tournai et Arlon, les frontalières. Place maintenant aux challengers, Mons et Namur. Deux villes de taille moyenne, deux villes d’Histoire, deux villes de décisions. La première abrite son puissant bourgmestre socialiste, Elio Di Rupo, et bénéficie, cette année, du statut de capitale culturelle de l’Europe. La deuxième héberge l’exécutif wallon et sa troupe de ministres qui veillent au bien-être de la Wallonie.

Notre analyse se base sur des statistiques et données objectives, collectées à différentes sources. Pour nous aider à les valider et les interpréter, nous nous sommes adjoint l’aide de trois experts: Jacques-François Thisse, professeur d’économie à l’UCL et spécialiste de l’économie industrielle; Isabelle Thomas, professeur de géographie économique (UCL); et Didier Paquot, directeur du département économique de l’Union wallonne des entreprises. Nous les en remercions vivement.

Place à Mons et Namur, deux villes de taille moyenne, deux villes d’Histoire, deux villes de décisions.

Premier enseignement, il nous paraissait important d’englober la ville dans son agglomération. L’arrondissement administratif permet d’objectiver les données sur des bases comparables et identifiables, malgré la diversité des tissus urbains analysés.

Compétition signifie qu’il y a un gagnant et un perdant. Toutes les données ont été indicées sur la base de la moyenne wallonne. Nous avons ensuite additionné ces valeurs indicielles pour qualifier les candidates par rapport à la moyenne régionale. Nos journalistes ont également mené des reportages, pour cerner le volet qualitatif des chiffres, et ont rapporté leurs impressions, positives et négatives.

Chaque jour verra le développement d’un thème: la présentation de la ville par un ambassadeur (ce samedi), les facilités d’entreprendre (mardi), la ville et son côté pratique (mercredi), son approche culturelle et ses loisirs (jeudi), ses lieux de contacts (vendredi) et, pour terminer, le bilan global de la semaine (samedi prochain).

Que le meilleur gagne!

Les sources

Toutes les données présentées dans "Vis-à-Ville" ont été collectées à différentes sources, grâce au concours efficace d’Amandine Masuy, chef de projet WalStat à la Direction données et indicateurs de la Région wallonne.

Les statistiques ont été compilées et traitées par Sarah Godard à la rédaction de L’Echo.

Sources: Registre national, Comptes de l’emploi wallon, SPF économie — Direction générale Statistique et Information économique (DGSIE), Institut des Comptes nationaux (ICN), Direction Générale Action Sociale et Santé (DGASS), Steunpunt WSE, ONSS, INAMI, SPF Mobilité et Transports, Cytise (DEMO-UCL), CAPRU, Fédération des cinémas de Belgique, Entreprise publique des technologies nouvelles de l’information et de la communication (ETNIC), Statistiques de criminalité de la Police fédérale, Inasti, Census 2011, Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles (MFWB), Institut wallon de l’évaluation, de la prospective et de la statistique (Iweps).

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés