Tournai, la cité de la convivialité

©doc

Au cœur de la Wallonie picarde, Tournai vit au rythme de ses rencontres folkloriques, de ses lieux d’accueil et de ses rendez-vous d’affaires.

Le rendez-vous

Grande Procession, 4 Cortèges et Carnaval

Un double événement jumelé pour, disent certains, tenter de regrouper des forces qui avaient tendance, au fil des ans, tant pour la Procession où l’on peinait de plus en plus à trouver des porteuses de châsses, que pour les 4 Cortèges, à s’effilocher dangereusement.

Le cocktail

Les Amis de Tournai

©doc

Créé en 1936, le royal syndicat d’initiative "Les Amis de Tournai" n’a pour objectif que de porter, le plus haut possible, la réputation de l’ex-capitale des Francs.

D’où la création, début des années 50, de la Confrérie des Chevaliers de la Tour, sorte d’ambassadeurs de cette cité, qui a déjà adoubé aujourd’hui quelque 600 personnalités issus des milieux les plus divers.

Pour la première fois depuis sa création, Les Amis sont présidés par une dame, Annick Veys.

être fait Chevalier de la Tour, malgré une récente tendance à la peopolisation, reste un honneur quand on ambitionne d’intégrer le tissu tournaisien.

Le resto

Le Charles-Quint jamais remplacé

Parmi les tables qui comptent à l’ombre des Cinq clochers sont souvent citées le Si Jamais (toujours sur la Grand-Place), la très recherchée Petite Madeleine, La Paulée Marie Pierre ou encore, ici un peu plus loin, la Table d’Eric. "Une offre de restaurants, surtout exotiques, beaucoup trop abondante pour ce qu’il faut bien appeler une petite ville", tempère un connaisseur. Mention spéciale enfin, sur les quais de l’Escaut rénovés et à nouveau très fréquentés, pour le vénérable Giverny qui a toujours pu conserver ses aficionados.

Le business

CCI Wapi et Choq

Comme toujours à Tournai   jamais de rivalité affirmée et recherche constante d’un consensus  , ces lieux sont très conviviaux et souvent fréquentés, taille du territoire oblige, par les mêmes personnes.

Si la CCI revendique un millier de membres pour toute la zone Wapi, le Choq s’affirme davantage dans des actions de terrain, voire des projets de solidarité aux accents plus sociaux.

Même si une antenne du Cercle de Wallonie s’est ouverte à Belœil, en zone Wapi donc, le projet d’André Van Ecke, aussi abouti soit-il, devra encore se faire une place au soleil tournaisien!

Le club

Tournai Accueil

Discrète association de fait, cercle plutôt informel, Tournai Accueil, qui regroupe une dizaine de Tournaisiens et une cinquantaine de Français résidant dans la ville, se veut un espace de rendez-vous pour ce que certains contempteurs appellent de façon un peu moqueuse "l’élite du Nord".

C’est vrai qu’on s’y retrouve trois à quatre fois par an, pour des activités essentiellement culturelles, "entre gens nantis de bonne compagnie", soucieux, pour les Français de plus en plus nombreux dans cette ville frontière, de goûter aux charmes bourgeois de la Cité aux Cinq clochers.

à un saut de puce de Lille, capitale des Flandres, les quelque 5.000 résidents Français qui ont choisi le Tournaisis, sans parler des milliers d’étudiants de l’Hexagone inscrits dans ses écoles supérieures, aiment à jouir de ce qu’offre de meilleur cette partie de la Wallonie picarde.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés