Victoire importante pour Volkswagen aux États-Unis

©EPA

Volkswagen était poursuivi aux États-Unis pour infraction aux lois de protection de l'environnement. Un tribunal de l'Illinois permet au constructeur d'échapper aux pénalités financières.

Un tribunal de l'Illinois vient d'accorder à VW un succès juridique crucial. Le géant automobile allemand faisait l'objet d'une plainte introduite par cet état américain. Motif de la plainte? La procureur générale Lisa Madigan cherchait à obtenir des dommages pour plus d'un milliard de dollars en contrepartie de la découverte sur 19.000 véhicules vendus aux États-Unis d'un dispositif destiné à déjouer les tests antipollution.

#Dieselgate

Volkswagen avait dû reconnaître en septembre 2015 qu'il avait systématiquement trafiqué un logiciel dans le but de camoufler le niveau réel d'émissions polluantes de ses véhicules diesel. Le constructeur a depuis dû s'acquitter de milliards de dollars en amendes et dédommagements.

Retrouvez ici tout notre dossier sur le Dieselgate.

La juge Kathleen Pantle a conclu que la marque n'avait pas enfreint les lois de protection de l'environnement.  Elle a ainsi rejeté les arguments de la procureur, prenant en compte les accords trouvés au niveau fédéral par le constructeur. Elle estime donc que ceux-ci peuvent dispenser VW d'encourir des sanctions à l'échelle d'un état. De quoi éviter à Volkswagen de nouvelles lourdes pénalités financières.

L'accord trouvé entre Volkswagen et les autorités fédérales américaines semble désormais mettre à l'abri le constructeur automobile de toute nouvelle pénalité financière.

VW fait face à des plaintes similaires au Missouri, dans le Montana, au Nouveau-Mexique et en Ohio.

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content