Année 2017 "record" anticipée chez VW

Matthias Mueller, CEO de VW ©EPA

Dans une interview, le patron de VW annonce que les ventes record de 2016 devraient être dépassées en 2017. Des bonnes nouvelles qui se marquent dans le cours de l'action du constructeur automobile.

Volkswagen publiera d'excellents résultats au titre de 2017. L'optimisme est de rigueur chez le président du directoire du constructeur automobile allemand. Il souligne ainsi le nombre record de véhicules vendus cette année et une baisse des dépenses.

Le numéro un européen du secteur semble ainsi s'être remis du scandale qui a éclaté en septembre 2015. Le dossier des émissions de certaines voitures diesel lui a coûté des milliards d'euros d'amendes et de pénalités.

"(L'année 2017) sera certainement assez remarquable en termes opérationnels", déclare Matthias Müller dans un entretien au magazine "Welt am Sonntag". Volkswagen doit publier ses résultats annuels détaillés le 13 mars.

10,3 millions
ventes de voitures
Le record de 10,3 millions de voitures VW vendues en 2016 devrait être battu en 2017.

Fin novembre, le président du directoire du groupe aux 12 marques (dont VW, Audi, Porsche, Skoda ou encore Seat) avait dit que le record de 10,3 millions de voitures vendues en 2016 était bien parti pour être battu cette année au vu des tendances de novembre et de décembre. Fin octobre, le constructeur a relevé son objectif de bénéfice annuel dans la foulée de l'annonce d'un bénéfice d'exploitation largement supérieur aux attentes au troisième trimestre, grâce notamment aux économies réalisées par son pôle automobile.

Le 20 novembre, Volkswagen a en outre relevé ses objectifs de ventes pour 2020 grâce à la demande croissante pour ses nouveaux modèles de SUV dans des marchés émergents comme le Brésil ou la Russie et a également revu à la hausse sa prévision d'un bénéfice imposable en dépit d'une augmentation de ses investissements dans les véhicules électriques.

Il y a deux semaines, le directeur financier du groupe Frank Witter a dit que Volkswagen s'attendait à sortir pour quatre à cinq milliards d'euros de liquidités l'an prochain en lien avec le scandale du Dieselgate. L'estimation pour 2018 est inférieure à celle de 17 milliards d'euros au maximum retenue pour cette année.

A quelques jours de la fin de 2017, le titre Volkswagen est en hausse de 26,7% depuis le début de l'année, rompant ainsi avec trois années de baisse de suite, dont un plongeon de 27,6% en 2015, année de révélation du scandale des émissions.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content