Colère des investisseurs contre VW

©AFP

L'association de défense des investisseurs néerlandais, VEB, a introduit une class action contre le constructeur automobile. Il l'accuse d'information trompeuse qui leur a fait perdre plus de 35% de la valeur de leurs titres en deux jours.

"En agissant de la sorte, Volkswagen , a agi illégalement; et pas uniquement à l'égard des propriétaires des véhicules mais également à l'égard de ses actionnaires". La colère est palpable au sein du VEB.

L'association des investisseurs néerlandais a ainsi déposé une plainte contre le constructeur allemand pour les pertes subies par les investisseurs.

"En moins de deux séances boursières, le titre Volkswagen a perdu plus de 35% de sa valeur, après les révélations de ces agissements".

Le VEB pointe également du doigt la mauvaise information du groupe automobile. "Volkswagen a faussement affirmé qu'il agissait de façon totalement respectueuse de l'environnement. Il a donné l'impression qu'il pouvait ainsi gagner des parts de maché et donc enregistrer un chiffre d'affaires supérieur. Volkswagen a de ce fait abusé les investisseurs acheteurs ou ceux souhaitant garder leurs titres. Si Volkswagen avait correctement informé l'investisseur publique, ils n'auraient pas acheté ou conservé leurs titres, où ils les auraient acheté à un prix moindre."

VEB appelle désormais le constructeur à discuter d'un possible dédommagement aux pertes encourues.

Tout actionnaire perdant de Volkswagen et qui détient des actions en portefeuille depuis au moins le 18 septembre (après clôture des bourses) peut se joindre à cette "class action" introduite par le VEB.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés