"Indemniser les clients européens pourrait submerger Volkswagen"

©Bloomberg

D'après le CEO du constructeur automobile allemand, Matthias Müller, le paiement de compensations similaires à ce qui est prévu au niveau américain "submergerait" le groupe;

Selon le patron de Volkswagen Matthias Müller, indemniser les clients Européens comme il compte le faire aux Etats-Unis aurait des conséquences sévères. "Il ne faut pas être mathématicien pour reconnaître que le paiement de compensations submergerait Volkswagen", a dit Matthias Müller dans l'édition dominicale du journal Die Welt.

Le groupe automobile a jusqu'ici passé des provisions de 16,2 milliards d'euros dans ses comptes pour faire face aux suites du scandale du "dieselgate". Fin juin, VW a conclu un accord avec les consommateurs et plaignants américains après des mois de négociations. Le groupe déboursera ainsi jusqu'à 15 milliards de dollars outre-atlantique. Les clients seront indemnisés à hauteur de 5.100 dollars (4.600 euros). Outre les indemnisations aux clients, VW déboursera  2,7 milliards de dollars que Volkswagen devra débourser pour "remédier intégralement" aux conséquences des émissions de gaz polluants de ses voitures aux Etats-Unis.
Séparément, le groupe a trouvé un accord de 603 millions de dollars avec 44 Etats américains, ainsi que le District de Columbia, qui comprend la capitale fédérale Washington, et Porto Rico.
Selon les autorités américaines, les moteurs truqués de Volkswagen émettent jusqu'à 40 fois plus de gaz polluants que les normes autorisées.

©AFP

Le scandale avait éclaté l'an dernier après que des tests effectués aux Etats-Unis avaient révélé au grand jour que des logiciels étaient installés sur les moteurs diesel de certains véhicules pour les faire passer pour moins polluants.

400.000 véhicules concernés uniquement en Belgique

En Belgique, quelque 400.000 voitures des marques VW, Audi, Seat, Skoda et Porsche seraient concernées. Aux Etats-Unis, 500.000 véhicules sont touchés par le scandale, contre 11 millions dans le monde et 2,4 millions en Allemagne.

L'association de défense des consommateurs Test-Achats a introduit jeudi dernier son action en réparation collective contre Volkswagen auprès du tribunal de première instance de Bruxelles. "Cette action marque le coup d'envoi officiel de la procédure judiciaire contre VW. Quelque 4.500 consommateurs dupés s'y sont joints", affirme Test-Achats, qui précise qu'il est encore possible d'y prendre part.

©BELGA

Pour Test-Achats, il est "inacceptable" qu'un plan d'indemnisation soit prévu aux Etats-Unis et pas en Belgique.

Avec cette requête en réparation collective, l'organisation de défense des consommateurs espère obtenir une compensation financière pour les propriétaires belges de véhicules trafiqués par le constructeur. 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content