L'ancien président de VW veut vendre 14,7% de Porsche

©Bloomberg

Selon la presse allemande, Ferdinand Piëch, l'ex-président de Volkswagen, est entré en négociations pour vendre 14,7% du capital de Porsche, soit environ 1,08 milliard de dollars.

Ferdinand Piëch, petit-fils du fondateur du groupe Volkswagen , cherche à vendre sa participation pour un montant d'environ 1 milliard d'euros dans Porsche SE, qui contrôle le plus grand constructeur automobile européen.

Selon le magazine allemand Der Spiegel, les familles Porsche et Piëch, qui contrôlent complètement la holding Porsche SE , possèdent un droit de préemption sur cette participation de 14,7% et souhaitent qu'elle demeure dans le cercle de leurs familles.

©REUTERS

Porsche SE dans un communiqué publié en anglais ce vendredi a toutefois expliqué qu'"à ce stade, personne ne peut dire si ces changements évoqués dans la structure de l'actionnariat de Porsche Automobil Holding SE se produiront effectivement".

Il ne fait aucun doute que les membres des famille Porsche et Piëch veulent conserver leur influence sur le numéro un mondial de l'automobile. Ils ont un droit d'option prioritaire sur ses actions. VW a refusé de commenter le communiqué de Porsche SE.

Le "patriarche" évincé 

Habitué des coups d'éclats et déballages en public de disputes familiales, Ferdinand Piëch s'est mis récemment définitivement à dos toute sa famille et les dirigeants du groupe Volkswagen après la publication dans les médias d'un témoignage dans lequel il accable l'ancien président du directoire Martin Winterkorn. → Lire aussi VW ne veut plus entendre parler de Ferdinand Piëch.

En février dernier, le constructeur Volkswagen a fait savoir qu'il étudiait des mesures à l'encontre de son ex-président du directoire à la suite d'informations suivant lesquelles il avait accusé des membres du conseil de n'avoir pas réagi au scandale des tests d'émissions polluantes aux Etats-Unis. 

Une histoire de famille

La semaine dernière, des rumeurs avaient circulé affirmant que Porsche SE avait l'intention de l'évincer de son conseil de surveillance, dont il est encore membre. Un porte-parole de Porsche avait alors précisé qu'"aucune décision" n'avait été prise et qu'un changement de personne au sein du conseil "ne pouvait être décidé que par l'assemblée générale des actionnaires, qui se tiendra mi-avril".

Né à Vienne, Ferdinand Piëch a grandi dans l'univers de l'automobile. Sa mère Louise est la fille de Ferdinand Porsche, fondateur du constructeur des bolides de sport du même nom et créateur, à la demande du régime nazi, de la "Coccinelle" de Volkswagen. Son père Anton Piëch, avocat de profession, a dirigé un temps l'usine de Volkswagen à Wolfsburg pendant la Seconde Guerre mondiale.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content