La Bavière poursuivra VW pour mauvaise communication

©Bloomberg

Le Land allemand réclame 700.000 euros au constructeur automobile. Le fond de pension des fonctionnaires de la région a souffert de la chute de l'action VW qui a suivi le scandale des moteurs truqués.

VW n'a pas fini d'éponger les conséquences du scandale sur ses moteurs diesels trafiqués. Presqu'un an après l'éclatement de l'affaire, le Land de Bavière a annoncé qu'il comptait bien mener une action en justice contre le constructeur allemand , à qui il réclame un dédommagement à hauteur de 700.000 euros.

40%
C'est ce qu'a perdu l'action en Bourse en quelques jours au moment de l'affaire, en septembre dernier.

La riche région du sud de l'Allemagne agira au nom de son fonds de pension pour fonctionnaires, qui détenait quelques 50.000 actions Volkswagen au moment de la débacle, et qui a souffert de la chute vertigineuse du cours en Bourse de VW en septembre dernier. A l'époque, l'action avait perdu 40% en quelques jours.

La Bavière, qui sera le premier des 16 Länder allemands à poursuivre la firme dans cette affaire, déposera une plainte pour "manquement aux obligations de publication". D'autres actionnaires reprochent la même chose au géant de l'automobile, estimant qu'il avait, à l'époque, communiqué trop peu et trop tard sur l'affaire. 

Cette nouvelle procédure vient ainsi s'ajouter aux nombreuses actions déjà intentées contre VW depuis la révélation du scandale.

En Europe, les voitures trafiquées sont progressivement en train d'être rappelées pour être remises aux normes. Aux Etats-Unis, Volkswagen a passé un premier accord de quelque 15 milliards de dollars d'indemnisation pour les automobilistes concernés

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content