VW part à la recherche de 20 milliards d'euros

©AFP

Il n'y a pas urgence, mais le constructeur automobile espère disposer d'assez de liquidités pour se prémunir des pertes annoncées suite au scandale des moteurs diesel.

20 milliards d'euros, c'est le montant que Volkswagen (VW) est en train de négocier pour le moment avec un consortium de banques. Selon l'agence Bloomberg, le groupe allemand espère pouvoir bénéficier d'un crédit-pont d'ici la fin de l'année.

©Photo News

Le géant de l'automobile est embourbé depuis le mois de septembre dernier dans un scandale sans précédent. Il a avoué avoir équipé 11 millions de moteurs diesel d'un logiciel truqueur capable de fausser les résultats de tests antipollution. Immédiatement après les premières révélations, VW avait provisionné 6,5 milliards d'euros pour financer le rappel des véhicules en question et la remise aux normes des moteurs.

Il n'y pas (encore) le feu au lac

Ce besoin de liquidités n'est toutefois pas pressant d'après les informations recueillies par l'agence Bloomberg. Il faut dire que VW dispose encore d'une solide réserve financière. Le groupe doit néanmoins garder au minimum 10 milliards d'euros de cash disponibles afin de maintenir son standing auprès des agences de notation. Ces notations sont importantes pour le bras financier du groupe, qui se s'endette principalement à court terme.

©AFP

Avec ce crédit-pont, Volkswagen espère aussi lancer un signal fort à ses investisseurs et son actionnariat. Entre les lignes, on peut lire que le groupe de Wolfsburg dispose à présent d'assez de liquidités pour couvrir les frais liés au scandale du diesel, pour autant que l'hémorragie s'arrête ici.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content