Amay | Vers un troisième mandat pour Jean-Michel Javaux

Favori des sondages, Jean-Michel Javaux est à la tête d'Amay depuis 2006. ©BELGA

L’ex coprésident d’Ecolo a demandé (et obtenu) une dérogation de son parti pour pouvoir briguer un nouveau mandat maïoral.

La commune est sur les radars car elle est cornaquée depuis deux législatures par l’ex coprésident d’Ecolo Jean-Michel Javaux. En 2006, Javaux a pris la tête de la commune avec une majorité Ecolo/MR et en 2012 – malgré sa majorité absolue – il a choisi de maintenir l’alliance avec les libéraux pendant une demi législature. Le départ du président du CPAS a acté la présence seule d’Ecolo au pouvoir à Amay.

Ne manquez rien des élections communales

- Notre dossier avec toutes les analyses

- Notre blog avec tous les à-côtés

- Abonnez-vous sur Twitter et Instagram

Cette fois, Jean-Michel Javaux est candidat à un troisième mandat et il a d’ailleurs dû demander une dérogation aux instances d’Ecolo à cet effet. La liste du parti a été ouverte aux candidats cdH ainsi qu’à un représentant venu du Parti socialiste. "L’objectif n’est pas d’être en majorité absolue et nous sommes toujours ouverts à la discussion avec d’autres partenaires éventuels", dit Javaux.

En face, la liste PS est décapitée puisque le ténor Christophe Collignon a migré sur Huy pour y prendre le maïorat et une liste "Amay +" à tendance libérale est annoncée mais seuls quelques candidats ont été présentés à ce jour.

"Il est certain qu’à Amay, ces deux dernières législatures, on ne s’est pas lancé dans des projets pharaoniques ou bling-bling."
Jean-Michel Javaux
Bourgmestre Ecolo d'Amay

Le grand défi d’Amay est simple (et pas très sexy): il s’agit de poursuivre le désendettement de cette commune placée sous la tutelle régionale tant ses finances étaient plombées. Par exemple par la construction d’un nouveau stade de football à 4 millions d’euros… La dette a baissé de 33% mais il reste du chemin à parcourir. "C’est un vrai défi de tous les instants, souligne Jean-Michel Javaux. Il s’agit d’être parcimonieux tout en maintenant une dynamique, mais il est certain qu’à Amay, ces deux dernières législatures, on ne s’est pas lancé dans des projets pharaoniques ou bling-bling."

Comme dans de nombreuses autres communes rurales et semi rurales, un enjeu majeur est de maintenir du commerce dans le centre-ville. Dans cette commune où le nombre d’habitants est passé de 12.500 à 14.800 habitants en 6 ans, pouvoir assurer des services à la hauteur pour une population en demande est le grand challenge.

Autre défi: assurer les services médicaux et attirer des médecins. Un centre plurimédical a été mis en place à cet effet en vue de permettre à des médecins de collaborer et d’opérer au départ d’une plate-forme commune. Et en quoi Amay porterait spécialement la touche Ecolo puisque Javaux est un des rares maïeurs verts? "Très simple: c’est la transparence absolue avec les deniers publics, c’est la volonté de faire travailler les gens ensemble, par exemple dans l’enseignement, au-delà des réseaux et c’est l’attachement à l’associatif."

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content