Chaudfontaine | Le Shérif Bacquelaine est en terrain conquis

Daniel Bacquelaine, bourgmestre en titre ©BELGA

La commune est dirigée depuis 1992 par le libéral, qui dispose d’une majorité absolue.

Attention aux chutes de jeux de mots: ça gaze à Chaudfontaine. Dans la commune de 21.000 habitants, les libéraux sont les rois du pétrole. Daniel Bacquelaine y est bourgmestre depuis 1992, excusez du peu, et détient la majorité absolue (17 conseillers sur 27) depuis 2012. Depuis qu’il est devenu ministre en 2014, il est remplacé par Laurent Burton, bourgmestre faisant fonction.

Ne manquez rien des élections communales

- Notre dossier avec toutes les analyses

- Notre blog avec tous les à-côtés

- Abonnez-vous sur Twitter et Instagram

Chaudfontaine est, avec Esneux, Sprimont et Aywaille, une des quatre communes de la "ceinture bleue" liégeoise par opposition à la "ceinture rouge" que sont des communes comme Seraing et Herstal où le PS est dominant.

À Chaudfontaine, la population est âgée (une des plus âgées de Wallonie) et cossue, l’opposition y est tranquille puisque 80% des points passent à l’unanimité. Les réalisations de la législature écoulée sont essentiellement à placer du côté des travaux publics. Notez la métamorphose du centre thermal, la nouvelle esplanade et la nationale 61 qui traverse la ville. Et dans les cartons: la réouverture de la gare qui doit booster la mobilité locale, ainsi que, c’est à la mode, l’inauguration de plusieurs ronds-points.

Ah, mais ça coûte cher tout ça, mon bon monsieur. Oui et non. Chaudfontaine peut se le permettre puisque la commune a bouclé son exercice budgétaire avec un boni de 600.000 euros et avec une taxation inchangée depuis 6 ans. "Nous sommes dans le top 3 des communes les moins taxées de la province", se félicite d’ailleurs le bourgmestre ff Laurent Burton. Il poussera la liste lors du prochain scrutin tandis que Daniel Bacquelaine est le candidat bourgmestre. L’enjeu est d’élargir encore davantage la majorité absolue – ce qui est imaginable vu que le cdH local a désormais rallié la liste du bourgmestre. "Ici, c’est tous les avantages de la campagne avec les avantages de la ville, peu de nuisances et que des bénéfices", se réjouit encore Laurent Burton.

L’un des challenges pour la commune est de permettre aux jeunes d’avoir accès au logement et de résider sur Chaudfontaine où l’immobilier est plus élevé que dans les communes voisines. Il s’agit donc d’accompagner les nouveaux investissements privés dans les villages (5 villages) où la demande en petits immeubles le long de voiries principales est forte.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content