Jurbise | La ville où les Galant font carton plein depuis 35 ans

©Photo News

Les mandatures se suivent et se ressemblent à Jurbise où la libérale Jacqueline Galant espère rempiler pour 6 années de plus à la tête de sa ville.

Et si la politique à Jurbise se résumait à une histoire de famille? On en rigole certainement sur les terrasses des cafés mais ici, la vie politique locale rythme avec les Galant. Il y a eu le père Jacques, bourgmestre de 1983 à 2000. Et depuis, c’est sa fille Jacqueline qui a repris la gestion de la ville.

Ne manquez rien des élections communales

- Notre dossier avec toutes les analyses

- Notre blog avec tous les à-côtés

- Abonnez-vous sur Twitter et Instagram

Cette particularité en explique peut-être une autre toute aussi intéressante. Située en plein cœur du Hainaut dans une région du centre où l’on vote souvent socialiste de père en fils, à Jurbise, ce sont les libéraux qui tiennent la barque depuis maintenant 35 ans.

Face à cette longévité sur la scène politique locale, l’opposition socialiste ronge son frein et se contente aujourd’hui de 4 élus au conseil communal. Elle tentera malgré tout, à travers une liste pluraliste Alternative citoyenne, de bousculer la majorité absolue libérale le 14 octobre prochain en misant notamment sur le changement. "Aujourd’hui, le conseil communal n’est pas le lieu où l’on construit, c’est une chambre d’entérinement. Je n’ai pas le souvenir en six ans qu’un projet nous ait été présenté.

La majorité nous fait voter un projet, sans impliquer l’opposition alors que nous pouvons aussi enrichir un projet par des idées. Ce n’est pas ce que j’appelle une véritable démocratie. Jurbise mérite d’avoir une démocratie vivante et créative", expliquait récemment dans la DH Joël Delhaye, le chef de file de l’opposition.

Face aux attaques de l’opposition, la Liste du bourgmestre affiche son bilan. "On sort avec un bilan très positif. Les finances sont saines, le budget est à l’équilibre et nous avons des fonds de réserve", pointe l’ancienne ministre fédérale de la Mobilité qui rappelle qu’à Jurbise, on fait de la politique différemment. "Ce n’est peut-être pas le cas chez nos voisins. La garderie dans les écoles est gratuite, les crèches sont ouvertes de 6h30 à 18h30 et le soutien aux commerces est important."

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content