Publicité

L'Allemagne sauve son Mondial

L'Allemagne a sauvé son Mondial de football en terminant à la troisième place grâce à sa belle victoire sur le Portugal 3 à 1, samedi dans un stade de Stuttgart qui lui a rendu un vibrant hommage pour l'avoir tant fait rêver.

(l'écho avec belga) - Jürgen Klinsmann, dont le bail avec la sélection s'est terminé samedi et qui n'a pas encore décidé de s'il prolongeait ou non, peut être satisfait après la victoire de son équipe largement remaniée (cinq changements) qui l'a emporté grâce à l'un de ses jeunes, Bastian Schweinsteiger. Le milieu de terrain du Bayern Munich, âgé de 26 ans, a inscrit un doublé et a délivré le coup franc amenant le second but, marqué par Petit contre son camp.

Finaliste de l'Euro-2004, le Portugal version 2006, dominateur en première période avant de s'effondrer sous les coups bavarois, n'égalera pas celui de 1966 et d'Eusebio, qui s'était classé troisième en Angleterre, le meilleur résultat de son histoire.

La Selecçao n'a pas réussi à récompenser son attaquant emblématique Luis Figo. Passeur décisif sur le but tardif de Nuno Gomes, il quitte la sélection après 15 ans et 127 capes, record national.

L'Allemagne prend, pour la troisième fois, la troisième place de la Coupe du monde après avoir remporté la finale de consolation en 1934 en Italie et en 1970 au Mexique. C'est la dixième fois, en 18 Coupes du monde, que les Allemands grimpent sur le podium.

Dans un stade Gottlieb-Daimler complet (52.000 spectateurs), l'Allemagne, accablée par les blessures (Friedrich, Mertesacker, Ballack, Borowski, et Huth à l'échauffement) présentait un tout nouveau visage, avec le retour de Kahn dans les buts pour sa 86e sélection.

Peu habitués à jouer dans cette configuration, les Allemands étaient globalement dominés, Cristiano Ronaldo faisant des étincelles sur le côté gauche devant Nowotny et Lahm. Kahn captait une frappe de Deco (13) puis un tir enroulé de Pauleta (14) avant qu'une combinaison Deco-Ronaldo-Pauleta ne mette le feu dans la défense, qui éteignait l'incendie (15).

Simao, titularisé à la place de Figo, était un poil trop petit pour reprendre un corner de Deco (37). Côté allemand, Kehl frappait à côté (5) puis tentait un lobe astucieux (20), Klose oubliait Podolski pour frapper dans le petit filet (9).

Sur un nuage

Mais les attaquants étaient bien pris par la défense rouge-vert. Ils s'en remettaient aux coups de pieds arrêtés et Podolski frappait sur le gardien Ricardo (25).

Alors que le jeu s'était équilibré au retour des vestiaires, Schweinsteiger délivrait les siens en ouvrant la marque d'une superbe frappe enroulée des 20 mètres (56). Le milieu de terrain du Bayern Munich, laissé sur le banc contre l'Italie, était le bourreau des Portugais quand son coup franc était dévié dans ses buts par le défenseur Petit cinq minutes plus tard, puis en inscrivant un troisième but, copie conforme du premier (78).

Les Portugais étaient assommés même si Kahn sortait des poings un coup franc de Cristiano Ronaldo et l'Allemagne, sur un nuage, multipliait les attaques (83).

Sur un des derniers contres, Figo, rentré en jeu pour Pauleta (76), centrait pour Nuno Gomes qui sauvait l'honneur (88). Au coup de sifflet final, le stade pouvait jubiler.

L'attaquant allemand Miroslav Klose, muet samedi, devra attendre dimanche et la finale entre l'Italie et la France pour être, peut-être, sacré meilleur buteur du Mondial (cinq réalisations).

Dimanche, l'équipe d'Allemagne prendra un bain de foule et d'émotions à Berlin pour remercier une dernière fois le pays tout entier pour son soutien pendant ces quatre semaines.

Exit Figo et Kahn

Avec le match de la consolation, le Portugais Luis Figo et l'Allemand Oliver Kahn ont défendu pour la dernière fois les couleurs de leur équipe nationale respective.

Agé de 33 ans, Figo avait pris la décision de prendre sa retraite internationale après l'élimination en demi-finale face à la France (1-0), et un échange de maillot symbolique avec Zinédine Zidane, son ancien coéquipier au Real Madrid. "Après tant d'années, il est temps que je parte", avait dit le Meilleur joueur Fifa 2001, qui avait débuté en sélection en octobre 1991.

Le gardien allemand Oliver Kahn a annoncé jeudi : "C'était mon dernier match international aujourd'hui, ça a été une belle aventure mais il faut savoir s'arrêter", a déclaré Kahn, 37 ans, qui avait été remplaçant de Jens Lehmann pendant les six premiers matches du Mondial, et n'a disputé que ce match de classement.

"J'étais international depuis 1995, c'est sûr que cela fait mal d'arrêter, mais c'est le bon moment", a ajouté le gardien aux 86 sélections, surnommé "Titan Kahn" en Allemagne et désigné meilleur joueur de la Coupe du monde 2002 qui avait vu la Nationalmannschaft échouer en finale face au Brésil (0-2).

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés