Quatrième Coupe du monde pour l'Italie

L'Italie est devenue championne du monde pour la quatrième fois de son histoire en battant la France 5 tirs au but à 3 en finale du Mondial 2006 de football, dimanche soir à Berlin. Les deux équipes s'étaient quittées dos à dos 1-1 à l'issue des deux prolongations.

(belga) La France ouvrait le score à la 7e minute sur penalty, généreusement accordé pour une faute sur Florent Malouda. Comme face au Portugal en demi-finale, Zinedine Zidane transformait le coup de réparation d'une "Panenka" qui frappait la barre transversale avant de rebondir sur la ligne (0-1).

L'Italie égalisait à la 19e minute lorsque Marco Materazzi, sur corner, sautait plus haut que Patrick Vieira pour tromper Fabien Barthez de la tête (1-1).

Les "Azzurri" passèrent tout près du 2-1 à la 35e minute, mais le coup de tête de Luca Toni touchait la transversale alors que Barthez était battu.

Alors que les Coqs se montraient plus conquérants en début de deuxième période, Toni marquait à la 62e un second but italien, cependant annulé pour hors-jeu.

Malgré plusieurs occasions de part et d'autre, aucune équipe ne parvint à de nouveau faire trembler les filets. On disputa donc les prolongations, pour la cinquième fois en finale de la Coupe du monde.

A la 99e minute, Franck Ribéry s'infiltrait dans la défense italienne, mais son envoi échouait peu à côté du but italien. Quatre minutes plus tard, Zidane déviait puissamment de la tête un centre de Sagnol, mais Buffon déviait en corner.

Zidane, qui disputait le dernier match de sa carrière, manquait sa sortie en étant exclu pour un coup de tête dans la poitrine de Materazzi à la 110e minute. Réduits à dix, les Français tenaient bon jusqu'à la 2e séance de tirs au but scellant une finale de Coupe du monde.

Deuxième tireur français, David Trezeguet voyait son penalty toucher la transversale, donnant ainsi l'avantage à l'Italie, qui remportait 5-3 la séance de tirs au but.

Déjà sacrée en 1934, 1938 et 1982, l'Italie remporte sa quatrième Coupe du monde et revient à une longueur du Brésil, qui détient le record de victoires avec cinq titres mondiaux (1958, 1962, 1970, 1994 et 2002). La France, qui disputait sa deuxième finale, avait remporté le Mondial 1998 qu'elle avait organisé.

(photo belga)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés