T-Mobile licencie Ullrich

La formation cycliste T-Mobile a licencié l'Allemand Jan Ullrich, car elle le croit "impliqué" dans le réseau de dopage sanguin en Espagne, a-t-elle annoncé vendredi en marge de la 18e étape du Tour de France entre Morzine et Mâcon.

(belga) L'Espagnol Oscar Sevilla, exclu lui aussi de l'équipe T-Mobile à la veille du départ du Tour de France 2006, a également été licencié. "Nous avons pris cette décision, car nous croyons, au vu des informations fournis par les enquêteurs, que ces deux coureurs sont impliqués dans l'affaire de dopage en Espagne", a déclaré Christian Frommert, porte-parole de l'équipe T-Mobile.

"Il n'y a toutefois eu aucun test anti-dopage positif en ce qui concerne Jan Ullrich", a-t-il tenu à préciser. L'information a d'abord été révélée par Jan Ullrich lui-même sur son site internet où il a publié un communiqué dans lequel il qualifiait son licenciement par T-Mobile d'"inacceptable".

Le manageur général de T-Mobile, Olaf Ludwig, a ensuite confirmé l'information à l'agence allemande d'informations sportives SID. "Nous n'avions pas l'intention de parler de cette mesure sur ce Tour de France en attendant les discussions qui devaient avoir lieu entre les deux parties la semaine prochaine, mais Jan Ullrich et son entourage ont choisi de faire un communiqué sur notre décision", a précisé Christian Frommert. Le porte-parole de T-Mobile s'est refusé à commenter la réaction d'Ullrich qui va lancer une procédure judiciaire contre son ancienne équipe.

photo belga

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés