Le bon exemple

C'est devenu pratiquement une tradition. Chaque année, à l'occasion de la publication des résultats des grandes entreprises belges, le débat ressurgit sur les salaires des patrons et top managers du secteur privé.

(l'écho) Faut-il s'en indigner? Ou est-ce logique si l'on tient compte des résultats exceptionnels enregistrés par les entreprises en 2006? Les 95 entreprises belges cotées en Bourse de Bruxelles ont, pour la plupart, réalisé l'an dernier des bénéfices importants. Dans le même temps, ces mêmes capitaines d'industrie ne cessent de marteler qu'il faut pratiquer la modération salariale, voire l'allongement du temps de travail sans compensation salariale, comme vient de le suggérer le nouveau président d'Agoria, Francis Verheughe. Ces appels ne sont certes pas dénués de logique économique, sachant que la Belgique est une économie ouverte, tournée vers l'exportation. De plus, les années se suivent et ne se ressemblent pas nécessairement.

Les résultats des entreprises évoluent souvent en dents de scie au gré des aléas de la conjoncture. Mais il reste que dans une société démocratique, le creusement des écarts salariaux génère des tensions et menace la cohésion sociale. C'est d'ailleurs ce que les grands banquiers centraux Jean-Claude Trichet (BCE) et Ben Bernanke (Fed) ont tenu à rappeler récemment, soulignant que de tels écarts ne peuvent que renforcer la méfiance d'une partie de la population face à la globalisation de l'économie et dès lors faire ressurgir le spectre du protectionnisme. Faut-il pour autant raboter par voie légale les salaires des grands patrons ?

Ce serait certes un beau coup de pub pour certains politiciens en campagne, mais cela ne réglerait en aucune manière le fond du problème, à savoir: comment mieux répartir les fruits de la globalisation sur l'ensemble de la population? C'est un défi tant pour la classe politique que pour les décideurs économiques. En attendant, rien n'empêche ces derniers de montrer le bon exemple…

Par Jean-Paul Bombaerts

Publicité
Publicité

Echo Connect