Publicité

Noël après l'heure

Cinq ans... Il aura fallu cinq longues années pour que Microsoft sorte Windows Vista de ses tiroirs. Alors que, dans la seconde moitié des années nonante, les versions majeures du système de Redmond se sont multipliées, l'industrie informatique et les consommateurs auront dû cette fois s'armer de patience.

Car ce lancement en grande pompe de Vista, le secteur dans son ensemble l'attendait de pied ferme. Les multiples retards du nouveau Windows ont en effet affecté l'industrie informatique qui compte bien sur Vista pour retrouver un peu de dynamisme.

Et pour cause... Selon une étude, chaque dollar gagné par Microsoft avec la vente d'un système d'exploitation génère 21 dollars supplémentaires pour l'ensemble de l'industrie de l'informatique dans le monde. Force est de constater que sur le segment des systèmes d'exploitation, Microsoft est en situation de quasi-monopole.

Et ce ne sont pas les 3% de part de marché d'Apple et le petit 1% de Linux qui vont faire frémir Bill Gates. On comprend dans cette situation que lorsque Microsoft éternue, c'est toute l'industrie qui prend froid. Par contre, quand le géant des logiciels annonce le lancement de Vista, tout le monde fait des bonds et les communiqués fusent dans tous les sens.

Alors que les DVD du nouveau système sont encore tout chauds, Dell, HP et consorts annoncent déjà des augmentations de leurs ventes et prévoient des marges de progression allant jusqu'à 25%. Et dire que Microsoft n'a pas réussi à sortir Vista à temps pour les fêtes de fin d'année... Pourtant, on est en droit de se demander s'il est très sain que l'ensemble du secteur soit à ce point dépendant d'un seul acteur. On peut aussi s'interroger lorsque certains acteurs se plaignent d'un manque d'innovation au cours des dernières années alors que la majorité des "trouvailles" présentes dans Vista sont déjà largement intégrées par le petit poucet Apple.

L'hégémonie de Microsoft semble donc avoir encore de beaux jours devant elle. Et ce n'est pas la commissaire européenne à la Concurrence qui dira le contraire. Quoique...

Arnaud De Handschutter

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés