Publicité

Dante avait le nez plus fin qu'on imagine

Le poète italien Dante Alighieri avait le nez plus fin que ce qu'on imaginait et certainement pas aquilin, selon une reconstruction de son visage par ordinateur faite à partir de son crâne à l'Université de Bologne.

(afp) "Nous avons redonné à Dante son humanité. Ses portraits étaient plus psychologiques que réels", a déclaré Giorgio Gruppioni, anthropologue dans cette université, au quotidien La Repubblica.

Les portraits de Dante (1265-1321) - avec des traits anguleux et un nez aquilin - ont été réalisés à partir d'une description du poète Boccace qui a alimenté toute l'iconographie sur l'auteur de La Divine Comédie: "Son visage était long, son nez aquilin (...), ses mâchoires fortes avec une expression mélancolique et pensive". Un peu plus tard, le peintre Raphaël devait donner un visage encore plus anguleux au poète italien.

Le vrai visage de Dante a commencé à émerger avec des recherches entamées dans les années 20 lorsqu'un anthropologue de l'Université de Bologne, Fabio Frassetto, a obtenu la permission de faire des relevés des restes d'ossements du crâne de Dante afin de reconstruire son visage.

Giorgio Gruppioni a utilisé le crâne reconstruit par son prédécesseur et a notamment fabriqué des mâchoires pour retrouver le visage du poète.

A partir de ce nouveau crâne entier, dont la marge d'erreur est évaluée à 5 %, un spécialiste des reconstructions faciales de l'Université de Pise, Francesco Mallegni, a "retrouvé" le visage du poète avec l'aide d'experts en informatique qui l'ont élaboré en trois dimensions.

Photo Belga

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés