Didier Reynders harcelé à Louvain par des séparatistes

Les séparatistes qui s'en sont pris au président du MR Didier Reynders mercredi en fin de soirée à Kampenhout n'ont pas encore pu être identifiés par la police locale, a-t-on appris jeudi auprès de cette dernière.

(belga) A l'issue d'une rencontre entre le ministre des Finances et des patrons de PME à Kampenhout, la voiture de M. Reynders, qui rentrait vers Bruxelles, a été la cible de jets de peinture rouge. Les faits se sont produits dans la Brouwerijstraat à Kampenhout, à quelques centaines de mètres du restaurant où Didier Reynders avait conversé avec ses interlocuteurs, dans le cadre de son "tour des Flandres". Le chauffeur du ministre a passé outre les agresseurs et personne n'a été blessé.

La police, rapidement arrivée sur les lieux, n'y a plus trouvé personne. "Les activistes ont déversé un pot de peinture sur la voiture du ministre et exhibé des pancartes. Nous en avons retrouvé deux, avec des inscriptions telles que 'handen af van de rand' (pas touche à la périphérie), a indiqué la police locale. Le porte-parole du ministre ajoute que des cris hostiles à la Wallonie ont été lancés. La police ignore toujours quelle organisation se cache derrière cette action.

Photo Belga

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés