Publicité

Encouragés par Poutine, les gays saisissent un tribunal

Les homosexuels russes, "encouragés" par les propos récents du président Vladimir Poutine sur les droits des gays en Russie, ont décidé de saisir un tribunal de Moscou pour faire valoir leurs droits et pour organiser une Gay Pride dans la capitale russe en mai prochain.

(afp) Fin décembre, l'interdiction par la mairie de Moscou de la parade des homosexuels, prévue le 27 mai prochain, avait été entérinée par la justice. "Nous espérons que la justice russe, toute indépendante du pouvoir exécutif qu'elle doit être, tiendra compte de la déclaration du président (Vladimir Poutine) que nous considérons comme assez positive à notre égard", a indiqué à l'AFP l'un des organisateurs de la parade, Nikolaï Alexeev. Jeudi, au cours de sa conférence de presse annuelle au Kremlin, M. Poutine, interrogé sur le problème des homosexuels en Russie, a déclaré qu'il "respectait et respecterait toujours la liberté individuelle dans toutes ses manifestations", tout en ajoutant que les gays posaient un "problème" démographique à la Russie.

"C'est la première fois qu'un chef d'Etat russe se prononce sur le problème des homosexuels, et pour nous cette intervention marque le début d'une nouvelle époque", a indiqué M. Alexeev, qui a ajouté que si le tribunal maintenait une nouvelle fois son verdict, les organisateurs de la parade s'adresseraient "à la Cour suprême russe".

Fin janvier, les organisateurs de la Gay Pride ont déjà déposé une plainte devant la Cour européenne des droits de l'Homme pour violation du droit au rassemblement pacifique, demandant 20.000 euros de dommages et intérêts. De son côté, le maire de Moscou Iouri Loujkov, qui avait interdit en 2006 une marche d'homosexuels dans la capitale russe, a promis de faire de même.

Photo Belga

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés