Publicité

Harry Potter, mourra-t-il le 21 juillet?

Les fans de Harry Potter ont désormais les yeux rivés sur la date du 21 juillet, après l'annonce que le septième et dernier tome des aventures du célèbre apprenti sorcier sortira alors, en version anglaise, dans le monde entier. J.K. Rowling, avait indiqué en juin que deux personnages principaux allaient mourir.

Harry Potter et l'Ordre du Phénix sortira dans les salles le 11 juillet 2007 - Photo Cinebel

(afp) - C'est Bloomsbury, l'éditeur britannique de la série qui a dévoilé jeudi la date de parution de "Harry Potter and the Deathly Hallows", titre du dernier tome de la série de l'écrivain britannique J. K. Rowling.

Les fans du jeune sorcier ont donc encore un peu moins de six mois à attendre dans l'angoisse, pour savoir si leur héros va mourir.

Ce livre doit mettre un terme à une série entamée en 1997 avec "Harry Potter and the Philosopher's Stone", en français "Harry Potter à l'école des Sorciers", a indiqué l'éditeur.

Il n'existe pas encore de titre officiel pour la traduction française du dernier épisode, selon le bureau de Christopher Little, l'agent littéraire de Mme Rowling.

La date de parution du livre, dont le titre peut être traduit approximativement par "Harry Potter et les saints de la mort", dans les principales autres langues européennes n'a pas été décidée, a précisé le bureau de M. Little à l'AFP.

La créatrice de Harry, J.K. Rowling, avait indiqué en juin dans une interview à la télévision britannique que deux personnages allaient mourir dans ce dernier tome, dont elle a écrit le chapitre final "à peu près en 1990".

"Le prix doit être payé, il s'agit ici du mal absolu. On ne supprime pas les personnages secondaires, n'est-ce pas? On vise les héros, c'est ce que je fais", avait déclaré l'auteure.

Quand le journaliste lui a demandé si elle s'apprêtait à tuer Harry, J. K. Rowling n'a pas voulu répondre, mais a observé que tuer le héros d'une série permettait aux écrivains d'être certains qu'ils ne réapparaîtraient pas plus tard sous une autre plume.

L'écrivain millionnaire a confié qu'il lui avait été particulièrement difficile de terminer ce dernier opus. "J'ai très envie de terminer ce livre tout en n'y tenant pas", a-t-elle écrit sur son site internet.

"Je ne pense pas que l'on puisse imaginer ce que cela représente sans l'avoir vécu: exultation et frustration se succèdent sans répit", a-t-elle précisé.

J.K. Rowling est devenue la femme la plus fortunée de Grande-Bretagne grâce au succès de cette série. Elle est deux fois plus riche que la reine d'Angleterre, avec une fortune estimée à 520 millions de livres (786 millions d'euros).

La saga Harry Potter a été traduite en 64 langues dont le latin, et 325 millions d'exemplaires des six tomes précédents ont été écoulés depuis 1997, selon les chiffres communiqués par l'éditeur. Le cinéma a également adopté le jeune sorcier, et adapté à ce jour les cinq premiers tomes de ses aventures.

"Harry Potter et le Prince de sang mêlé", la sixième livraison du livre, a battu le record du meilleur démarrage de vente dans l'histoire de l'édition: à sa sortie en juillet 2005, plus de 9 millions d'exemplaires avaient trouvé preneur en 24 heures, rien qu'aux Etats-Unis et au Royaume-Uni.

Harry Potter continuera encore à vivre au cinéma. Les adaptations cinématographiques des cinquième et sixième romans de la saga sont prévus respectivement à la mi-2007 et fin 2008.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés