Japon: un mobile à deux numéros et téléchargement de musiques illimité

Le premier opérateur de télécommunications mobiles japonais, NTT DoCoMo, a annoncé lundi une nouvelle gamme de terminaux susceptibles d'accueillir deux numéros d'appel différents (professionnel et privé) et permettant de télécharger des musiques pour un coût forfaitaire.

(afp) Baptisée "904i", cette nouvelle série de mobiles de troisième génération (3G) donne à l'abonné la possibilité de disposer de deux numéros d'appel et adresses e-mail mobiles différents avec un seul terminal. Cette option payante permet de distinguer les usages privés et professionnels.

NTT DoCoMo a dans le même temps annoncé un nouveau mode de facturation des téléchargements de musique.Il propose pour la première fois, avec différents partenaires fournisseurs de services, des forfaits mensuels permettant aux abonnés de télécharger directement via leur mobile/baladeur musical autant de morceaux qu'ils le souhaitent parmi plusieurs centaines de milliers de titres.Le plus important service de ce type est proposé par Napster, un portail de vente de musiques géré par la chaîne de magasins de CD/DVD Tower Records Japon dont NTT DoCoMo est le principal actionnaire.

300.000 titres sont disponibles pour un forfait fixé à 12,5 euros par mois, également accessible via un PC.Une écrasante majorité des musiques achetées en ligne au Japon le sont par l'intermédiaire des téléphones portables, objet possédé par plus de 100 millions de personnes sur une population de 127 millions d'âmes.Plus des deux tiers des abonnés ont déjà opté pour la troisième génération ou ultérieure.Le plus fort rival de NTT DoCoMo, KDDI, qui utilise un autre type de réseaux 3G, avait été le premier à proposer dès fin 2004 un service de téléchargement de musiques directement sur mobile.KDDI facture pour le moment chaque morceau téléchargé de 105 yens à plus de 300 yens (65 centimes d'euros à 2 euros).

Photo Belga

Publicité
Publicité

Echo Connect