"Je vous remercie", les mots de Jacques Chirac pour quitter la scène internationale

"Je vous remercie". Par cette phrase rituelle, venue clore dimanche à Berlin sa conférence de presse, Jacques Chirac a quitté sans émotion apparente la scène internationale, du moins en tant que président français.Le chef de l'Etat a participé samedi et dimanche aux cérémonies du 50ème anniversaire du Traité de Rome, aux côtés des 26 autres dirigeants européens réunis à Berlin, le dernier rendez-vous international sur son agenda.Lui qui avait annoncé le 11 mars qu'il ne briguerait pas un troisième mandat a assuré dimanche, fidèle à son image, n'avoir pas ressenti d'émotion particulière, juste le plaisir de voir pour la dernière fois ses pairs.

Jacques Chirac, qui a multiplié ces derniers mois les confidences sur sa vie privée, dévoilant des aspects inconnus de ses passions ou déclarant même son amour aux Français, est pourtant connu pour taire ses émotions et préférer l'action à l'introspection."Vous me demandez si j'ai eu un pincement au coeur. J'ai pas le coeur sensible, en tous les cas de ce point de vue", a-il déclaré dimanche à Berlin, au cours d'une conférence de presse où il était, fait rare, accompagné de son épouse Bernadette."Les choses sont ce qu'elles sont. J'avais décidé que ce serait effectivement mon dernier conseil et j'ai eu beaucoup de plaisir à voir mes collègues une dernière fois, officiellement en tant que membre du Conseil. Ils m'ont chaleureusement salué et amicalement serré la main en partant", a expliqué M. Chirac, se contentant de déclarer: "c'est un moment agréable que j'ai passé ici".Il a évoqué la chope de bière que la chancelière allemande lui a offert au déjeuner dimanche, en guise de cadeau d'adieu. "La chancelière n'a dit que des choses aimables à mon égard, que je ne répèterai pas", a-t-il plaisanté.

De fait, le président français a été traité avec beaucoup d'égards par Mme Merkel, durant ces cérémonies.

Assis à sa droite samedi soir lors du concert, puis également dimanche matin lors de la cérémonie officielle, il a quitté l'estrade à ses côtés, loin devant le Britannique Tony Blair ou l'Italien Romano Prodi.Et il aussi eu droit à un hommage: "Jacques Chirac est un grand Européen qui a su donner sa marque positive à l'Europe", a souligné Mme Merkel dans une conférence de presse séparée, révélant que le président avait "reçu une ovation très longue, très soutenue et très chaleureuse de tous ses collègues" de l'UE.Cette sortie de scène européenne intervient après une série d'étapes destinées à préparer la fin de son mandat, orchestrées par l'Elysée depuis quelques semaines.

Le mois dernier, Bernadette et Jacques Chirac se confiaient devant 6,4 millions de télespectateurs sur leur vie privée, évoquant notamment la douleur d'avoir une enfant gravement malade.Jacques Chirac se livrait ensuite aux questions de Pierre Péan, auteur de "L'inconnu de l'Elysée", ouvrage où il revèle notamment son goût de cacher ses passions secrètes.Il publie cette semaine chez Odile Jacob deux recueils de discours et textes depuis 1995, qu'il préface en dressant un bilan de ses douze ans de présidence française et en traçant une feuille de route pour son successeur.Le 11 mars, pour la première fois, il déclarait sa flamme aux Français à la télévision évoquant "cette France magnifique, cette France que j'aime autant que je vous aime".

Photo belga

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n