L'UE souligne le potentiel économique des seniors

Les seniors représentent un potentiel économique d'importance dont l'Europe ferait bien de prendre conscience, ont affirmé mardi à Berlin, lors d'un congrès consacré à ce sujet, le commissaire européen à l'emploi Vladimir Spidla et la ministre allemande de la Famille Ursula von der Leyen.

(afp) La société européenne doit "redécouvrir le trésor que représentent l'expérience et le savoir des personnes âgées", a affirmé Mme von der Leyen à l'ouverture du congrès européen "Faire du changement démographique une chance: le potentiel économique des personnes âgées"."L'expérience ne peut être remplacée par le savoir", a insisté Mme von der Leyen estimant que sous peu, face au changement démographique, "les entreprises qui s'en sortiront seront celles qui emploieront des personnes âgées".

Pour aider le troisième âge à rester actif, "la formation continue, la médecine professionnelle et le développement de l'épanouissement personnel" sont des facteurs déterminants, a affirmé la ministre conservatrice, très populaire en Allemagne.Avec les seniors, "c'est un nouveau marché pour de nouveaux produits et de nouveaux services qui s'ouvre", a rappelé M. Spidla.En Allemagne, un euro sur trois est dépensé par la génération des plus de 60 ans. En Europe, les plus de 50 ans achètent 80% des voitures de luxe et plus de la moitié des crèmes pour le visage, a affirmé Mme von der Leyen.

Selon M. Spidla, le savoir des plus âgés devrait être utilisé mieux et plus longtemps sur le marché de l'emploi, notamment grâce à des systèmes de retraite incitatifs et davantage de souplesse dans l'organisation du travail.Inscrit dans le cadre de la présidence allemande de l'Union Européenne, le congrès peut contribuer à "faire tomber les préjugés sur le troisième âge et mener à une solidarité entre les générations", selon M. Spidla.Quelque 400 participants issus de la politique, de l'économie, de l'administration, des sciences et de la société civile, de tous les pays de l'UE participent jusqu'au 18 avril à cette conférence.En 1970, le taux de natalité dans l'Union Européenne des 25 était de 2,35, il se situe aujourd'hui à 1,52.La catégorie des 15-65 ans va diminuer d'environ 50 millions d'ici à 2030.

Photo belga

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect